Biographie de Nicolas Sarkozy

Né le 28 janvier 1955 à Paris, Nicolas Sarkozy est un homme politique français.

Enfance 

Né Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa est le fils de Pal Sarközy de Nagy-Bocsa, immigré hongrois et Andrée Mallah. Il a deux  frères Guillaume (né en 1951), François (né en 1959), un demi-frère Olivier (né en 1969 et marié à Mary-Kate Olsen) et une demi-soeur Caroline (née en 1967). Nicolas Sarkozy obtient son baccalauréat en 1973 et entame des études de droit à l'Université Paris X Nanterre, dans lequel il est diplômé d'une maîtrise en droit privé en 1978.En 1979, il est diplômé d'un DEA en sciences politiques, puis entre à l'Institut d'études politiques de Paris. En 1980, Nicolas Sarkozy décroche le certificat d'aptitude à la profession d'avocat (CAPA).En 1981, il prête serment et devient collaborateur de l'avocat Guy Danet. En 1987, il créé le cabinet parisien Leiboivi - Claude- Sarkozy

Du militant gaulliste au Président de la République

Etudiant, militant et débuts au RPR

Lorsque Sarkozy arrive à la faculté, il devient militant de l'UJP et adhère à l'UDR, rassemblements d'inspirations gaullistes.  En 1974, il milite pour la l'élection de Jacques Chaban-Delmas à la présidence de la France. Son militantisme et son premier discours au Parlement sont remarqués par Charles Pasqua et Jacques Chirac.En 1976, il rejoint le RPR et devien secrétaire de la circonscription et conseiller municipal de Neuilly-sur-Seine en 1977.En 1980, il soutient la candidature de Jacques Chirac pour les élections présidentielles de 1981. En 1983, Nicolas Sarkozy est élu maire de Neuilly sur Seine, et devient à 28 ans l'un des plus jeunes maires de France. Il soutient à nouveau Jacques Chirac en 1988 lors des campagnes présidentielles. Il se lie d'amitié avec Edouard Balladur et est élu en 1989 député de la circonscription des Hauts-de-Seine. 

Premières fonctions gouvernementales

En 1993, Nicolas Sarkozy est réélu député de la sixième circonscription des Hauts-de-Seine, puis est nommé ministre du Budget dans le gouvernement Edouard Balladur et devient enfin le porte-parole du gouvernement. En 1995, Jacques Chirac est élu Président de la République, mais Nicolas Sarkozy préfère soutenir son ami Edouard Balladur.Il reste ministre du Budget et occupe également le poste de Ministre de la Communication. Sous le gouvernement d'Alain Juppé, il n'occupe aucune fonction ministérielle.En 1997, Sarkozy devient le secrétaire général du RPR dirigé par Philippe Séguin. Nicolas Sarkozy le remplace en 1999 par intérim, puis démissionne la même année de la politique.Il continue d'exercer sa fonction d'avocat et publie l'ouvrage Libre en 2001. 

Gouvernement Raffarin et Villepin

En 2002, Jacques Chirac est réélu face à Jean-Marie Le Pen. Jean-Pierre Raffarin devient Premier ministre et nomme Nicolas Sarkozy, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité intérieure et des Libertés locales. La même année, il est réélu député des Hauts-de-Seine. Lors de sa fonction de ministre de l'Intérieure, il est remarqué par sa politique ferme (dans les banlieues notamment et pour la sécurité routière avec l'installation de nombreux radars automatiques). Il devient Ministre d'Etat sous le troisième gouvernement Raffarin en 2004. Il fait intervenir l'Etat dans des société tels qu'EDF, France Télécom ou encore Alstom et la privatisation partielle d'Areva.Sous le gouvernement de Dominique de Villepin en 2006, il s'oppose à la fusion Suez-GDF puis soutient cette idée en 2007 lorsqu'il est élu Président de la République. En 2004, suite à la démission d'Alain Juppé, Nicolas Sarkozy est élu président de L'Union pour un Mouvement Populaire (UMP), face à des candidats tels que Nicolas Dupont-Aignan ou Christine Boutin.Il présente la même année sa démission au poste de ministre de l'Economie. En 2005, Nicolas Sarkozy est à nouveau député des Hauts-de-Seine. La même année, il fait voter la loi de lutte contre le terrorisme suite aux attentats de Londres. A la même période, il déclare qu'il prévoit de "nettoyer les cités au Kärcher" et déclare devant les caméras des JT : "Vous en avez assez de cette bande de racailles ? Eh bien on va vous en débarrasser". Ces phrases sont souvent reprises et détournées au sein de l'émission satirique des Guignols de l'Info. En 2005, des émeutes éclatent dans les banlieues parisiennes. Nicolas Sarkozy exige alors "la tolérance zéro". En 2006, la proposition du CPE de Dominique de Villepin provoque des manifestations des lycéens et étudiants. La même année, Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy font face à l'affaire des pots-de-vin de Clearstream. En 2007, Nicolas Sarkozy quitte ses fonctions de Ministre de l'intérieur pour se consacrer à la préparation des présidentielles de 2007. C'est François Baroin qui le remplace. 

Président de la République (2007-2012)

En 2007, Nicolas Sarkozy bat Ségolène Royal (PS) au second tour des élections présidentielles et devient le 23e Président de la République. Il nomme François Fillon Premier ministre avec un gouvernement de 15 ministres. Nicolas Sarkozy va faire face deux remaniements gouvernementaux. Il opère une réforme de la Constitution en 2008 et fait face à la crise économique mondiale de 2007-2008 qui touche l'économie mondiale. Il s'engage à réduire les pollutions lors du Grenelle de l'Environnement en 2009 et la Loi Grenelle votée la même année.Les ministres les plus connus du Gouvernement Sarkozy sontle ministre de l'intérieur Brice Hortefeux, la Garde des Sceaux Rachida Dati, le Ministre de l'Education Luc Chatel, le ministre du travail Xavier Bertrand et Eric Woerth, la ministre de l'écologie Nathalie Koscisuko Moizet, Nadine Morano, ministre en charge de l'Apprentissage (qui fait l'objet d'une polémique après avoir déclaré que la France était un "pays de race blanche") et de la Formation professionnelle, Christine Lagarde, la ministre de l'économie et Bernard Kouchner, le ministre des Affaires étrangères. .En 2011, il est impliqué dans l'affaire Woerth-Bettencourt. La même année aux élections cantonales, Nicolas Sarkozy invite les militants à ne voter "ni FN, ni PS".Si Nicolas Sarkozy connaît une côté de popularité assez élevée au début de son quiquennat (65% à 70% d'opinions positives), il est ensuite vu comme un Président "bling-bling" voire "autoritaire", cumulant de nombreuses fonctions. 

A l'internationnal, Nicolas Sarkozy fait partie des personnalités politiques les plus respectées. Le Time Magazine et Newsweek le classent troisième des personnalités les plus influentes dans le monde derrière Barack Obama (avec qui les relations sont froides, soutenant plutôt son prédecesseur, le Républicain Georges W Bush) ou Hu Jintao. En 2008, Nicolas Sarkozy intervient en Colombie pour libérer Ingrid Bettencourt, otage des FARC et en Lybie pour la libération des infirmières bulgares prisonnières. Il reçoit le chef d'Etat lybien Kadhafi en 2007 à l'Elysée. Ce dernier sera tué en 2011 lors d'une intervention militaire à laquelle participe la France, lors du Printemps Arabe. En termes de politique européenne, il marche main dans la main avec la chancelière allemande Angela Merkel

Elections présidentielles de 2012

En 2012, Nicolas brigue un second mandat à la présidence de la France. Il est finalement battu par le candidat PS François Hollande qui devient donc le 24e Président de la République. Nicolas Sarkozy devient membre de droit du Conseil constitutionnel.En 2014, il est réélu face à Bruno Le Maire et Hervé Marito, à la présidence de l'UMP. En 2015, le Parti de l'UMP est renommé Les Républicains. Nicolas Sarkozy laisse également plâner le doute sur une potentielle candidature aux présidentielles de 2017

Affaires judicaires

En 2010, Nicolas Sarkozy est impliqué dans l'affaire Woerth-Bettencourt. Le couple Bettencourt aurait illégalement financé la campgne de 2007 de Nicolas Sarkozy, qui est mis en examen pour abus de faiblesse sur Liliane Bettencourt. Le non-lieue est prononcé en 2013. En 2014, Nicolas Sarkozy est impliqué avec son avocat Thierry Herzog dans l'Affaire Azibert lors de laquelle l'ancien Président est mis en examen pour "corruption active" ou encore "trafic d'influence". La même année,Sarkozy fait face à l'Affaire Bygmalion dans laquelle lui,Jean-François Copé et Pierre Godet sont accusés de "faux et usage de faux", "abus de confiance" et "tentative d'escroquerie". En février 2016, Nicolas Sarkozy est mis en examen pour "financement illégal de campagne électorale". En 2012, Mediapart révèle que le régime lybien de Kadhafi, avant d'être renversé en 2011, aurait financé la campagne de Nicolas Sarkozy. Les poursuites contre ce dernier seront abandonnées. 

Vie privée

Nicolas Sarkozy s'est marié trois fois : avec Marie-Dominique Culioli (de 1982 à 1996) avec qui il a eu Pierre (1985) et Jean (1986).Le couple divorce en 1996. La même année, il se marie avec Cécilia Ciganer-Albéniz (ex femme de l'animateur Jacques Martin)avec qui il a eu Louis en 1997. Ce dernier a attiré toute l'attention des médias lors de ses clashs sur Twitter avec Leonard Trierweiler, le fils de Valérie Trierweiler (ex femme de François Hollande) Après des déboires conjugaux très médiatisés, Nicolas Sarkozy divorce en 2007 de Cécilia. En 2008, il s'unit au Palais de l'Elysée avec la chanteuse Carla Bruni-Tedeschi. Le couple a une petite Giulia (née en 2011). 

Nicolas Sarkozy est très proche de certaines personnalités du show-biz telles que le chanteur Johnny Hallyday, qui est un de ses soutiens de longue date ou encore Michel Sardou. Alors qu'il était maire de Neuilly à cette époque, il a marié en 1999 le chanteur et sa femme Anne-Marie Périer. 

La vie de Nicolas Sarkozy a fait l'objet du film La Conquête en 2010 où il était incarné par Denis Podalydès, ou encore le téléfilm La Dernière Campagne en 2013 où Thierry Frémont jouait l'ancien Président. En 2011, Sarkozy fait l'objet du jeu de société Casse-toi pov'con, qui reprend une phrase qui l'a prononcé au Salon de l'agriculture en 2008. En 2015, l'humroiste Jamel Debbouze l'a invité à rejoindre le Jamel Comedy Club, Nicolas Sarkozy a alors décliné