Biographie de Johnny Hallyday

Johnny Hallyday est un chanteur, compositeur et acteur français né à Paris en 1943. De son vrai nom Jean-Philippe Smet, il connaît la gloire dès 1960 avec sa chanson Souvenirs Souvenirs, soutenu par l’émission de radio Salut les Copains. Star du rock and roll à la française, Johnny Hallyday est également compositeur, et acteur de cinéma et de théâtre. Après 3 mariages, Johnny épouse en 1995 Laeticia Boudou, de 32 ans de sa cadette. Ils ont adopté ensemble 2 petites filles d’origine vietnamienne.

Vie privée

Jean-Philippe Smet naît à Paris le 15 juin 1943, dans la France occupée. Son père l’abandonne dès ses 1ers mois, et sa mère, mannequin, le confie à Hélène Mar, sa tante paternelle. Il est élevé également par ses deux cousines, Desta et Menen, danseuses classiques.

Très jeune, il s’installe à Londres avec Desta et son mari Lee Lemoine Ketcham, dit ‘’Lee Hallyday’’. Le couple se produit dans des spectacles de danse acrobatique, et dans ses premières années, le petit Jean-Philippe apprend à dompter la scène, chantant à partir de 13 ans aux entractes pour faire patienter le public. Lee, son père d’adoption, le surnomme Johnny. C’est ainsi que Jean-Philippe Smet deviendra plus tard Johnny Hallyday.

En grandissant, le jeune homme prend des cours de guitare au conservatoire, mes ses goûts musicaux, très portés sur le rock, déplaisent à ses professeurs. De retour à Paris, il se fait engager comme figurant, notamment dans Les Diaboliques. Il découvre sa vraie vocation au cinéma, en découvrant Elvis Prestley sur grand écran : il sera chanteur de rock français. Lee Hallyday commence alors à le produire.

En 1961, à 18 ans, Jean-Philippe opte pour la nationalité française (il est Belge par son père). Il retrouvera son père durant son service militaire, alors que celui-ci a disparu quand il n’avait que 3 ans. L’homme disparaît bientôt de nouveau, vit dans le plus grand dénuement à Bruxelles, malgré les tentatives de son fils pour améliorer son quotidien. Il meurt en 1989 : Johnny Hallyday assiste seul à ses obsèques.

En 1965, Johnny est devenu l’idole des jeunes : il épouse Sylvie Vartan, qui donne naissance à un fils, David, en 1966.  Le mariage de Johnny et Sylvie est difficile et tumultueux : il prend fin en 1980, après de multiples ruptures et retrouvailles.

En 1981, Johnny épouse Elisabeth Etienne, mais ce mariage ne durera que quelques semaines : ils divorcent en février 1982. Le chanteur français rencontre alors l’actrice Nathalie Baye en 1983, dans une émission télévisée. Leur romance débute : la petite Laura Smet naît en novembre 1983. Le couple se sépare en 1986. 

1990 : Johnny Hallyday se marie à Adeline Blondieau, âgée alors de 19 ans. Ils se séparent en 1992, pour mieux se retrouver en 1994. Leur rupture devient définitive en 1995. 18 ans plus tard, Adeline attaque son ex-mari en justice après la sortie de son autobiographie, co-écrite avec Amanda Sthers, qu’elle juge diffamante. L’éditeur de Johnny Hallyday doit verser 1€ de dommages et intérêts à la plaignante.

Quelques mois après son divorce avec Adeline Blondieau, Johnny fait la rencontre de Laeticia Boudou, jeune mannequin de 32 ans sa cadette. Ils se marient en 1996 et adoptent 2 petites filles vietnamiennes, en 2004 et 2008.  

Sa carrière

Dès le début, la carrière de chanteur de Johnny Hallyday est menée aussi bien dans les studios qu’à la scène. Dans les années 1960, il provoque de véritables crises d’hystérie chez ses groupies, et chacune de ses apparitions provoque l’enthousiasme de son jeune public, et la colère de ses aînés. Le 30 décembre 1961, son concert à la salle Wagram, à Paris, tourne au pugilat : le chanteur est évacué, et la scène, dévastée.

Après avoir popularisé le rock n roll en France, Johnny opère un virage vers la variété dans les années 1970. Son couple avec Sylvie Vartan fait régulièrement la une des journaux. Avec elle, il interprète "J’ai un problème", balade romantique plutôt éloignée de son répertoire habituel.

En 1982, Jean-Claude Camus devient son producteur, et ils créent ensemble le Fantasmhallyday, l’un des plus grands shows musicaux jamais montés en Europe. Les années 1980 sont également celles de collaborations prolifiques, notamment avec Michel Berger et Jean-Jacques Goldman, qui lui offrent l’occasion de reconquérir le public.

La décennie 1990 marque celle des "stades" pour Johnny : il se produit dans des salles immenses, devant des dizaines de milliers de fans. En 1992, son concert de Bercy, avec ses séquences de morphing et de prestidigitation, marque durablement les esprits. En 1998, au stade de France, des milliers de spectateurs contemplent la descente de Johnny Hallyday sur le toit de l’édifice.

En 2009, Johnny Hallyday est opéré d’une hernie discale, mais doit être à nouveau hospitalisé quelques jours plus tard : il souffre d’une grave infection, et on craint pour sa vie. Son ‘’Tour 66’’ est annulé. Le chanteur revient en 2010 après une longue convalescence, et annonce l’arrêt de sa collaboration avec Jean-Claude Camus. 

A ce jour, le chanteur révélé par Salut les Copains a effectué plus de 180 tournées, a enregistré plus de 1000 chansons, vendu environ 110 millions de disques. Il compte 50 albums studios et 27 albums live à son actif, ainsi que quelques-uns des plus grands concerts de l’histoire du XXe siècle. Il a collaboré et chanté avec d’innombrables stars : Eddy Mitchell et Jacques Dutronc (avec qui il forme le trio des Vieilles Canailles), mais aussi Lara Fabian, Michel Berger, Pascal Obispo, Garou…

Johnny Hallyday remporte le titre de meilleur album de chansons pour l'album "De l'amour" durant lesVictoires de la musique 2016. Durant la cérémonie, Johnny est également nommé pour la chanson originale de l'année avec son titre "De l'amour"

Discographie sélective

Principaux albums :

1961 : "Nous les gars, nous les filles"

1961 : "Salut les copains"

Avec "Retiens la nuit" et "Let’s Twist again"

1963 : "L’Idole des jeunes"

Avec "L’Idole des jeunes", "Elle est terrible"…

1966 : "La Génération perdue"

Avec "Noir c’est noir", "La fille à qui je pense", "Cheveux longs et idées courtes"…

1968 : "Rêve et amour"

1969 : "Rivière… ouvre ton lit"

Avec "Je suis né dans la rue"…

1971 : "Flagrant Délit"

Avec "Fils de personne"…

1973 : "Insolitudes"

Avec "La musique que j’aime"…

1976 : "Derrière l’amour"

Avec "Gabrielle", "Requiem pour un fou"…

1976 : "Hamlet" (double album studio composé à partir de l’œuvre de Shakespeare)

1979 : "Hollywood"

1986 : "Gang" (en collaboration avec Jean-Jacques Goldman)

Avec "J’oublierai ton nom", "Laura", "Je te promets", "L’Envie", "Je t’attends"…

1986 : "Rock’n Roll Attitude" (en collaboration avec Michel Berger)

Avec "Quelque chose de Tennessee", "Le chanteur abandonné"…

1989 : "Cadillac" (écrit par Etienne Roda-Gil)

Avec "Le Mirador", "Cadillac"

1998 : "Ce que je sais"

Avec "Allumer le feu", "Seul"…

1999 : "Sang pour sang"

Avec "Sang pour sang","Vivre pour le meilleur"…

2002 : "A la vie, à la mort" (double album studio)

Avec "Marie", "Ne reviens pas", "Entre nous"…

2011 : "Jamais seul"

2014 : "Rester vivant"

Avec "Rester vivant", "Seul", "Te manquer"…

2015 : De l’amour

Autres titres :

1967 : "Hey Joe" (adaptation en français du tube de Jimi Hendrix)

1969 : "Que je t’aime"

1973 : "J’ai un problème" (en duo avec Sylvie Vartan)

1974 : "On me recherche"

1979 : "Ma gueule" (écrite à l’origine pour… Alice Sapritch !)

1990 : "Diego, libre dans sa tête" (live) (écrite par Michel Berger, interprétée également par France Gall, Michel Berger et Véronique Sanson)