En recevant JoeyStarr sur son Divan, Marc-Olivier Fogiel devait s’attendre à une psychanalyse dans les règles de l’art. Il n’a pas été déçu. Le rappeur, qui a souvent fait la une pour ses dérapages verbaux et physiques, reste conscient de sa personnalité soupe au lait et de sa propension à aller parfois trop loin. Didier Morville, de son vrai nom, semble capable d’analyser son caractère emporté avec le recul d’un professionnel. Bref, cet épisode du Divan était un régal, et on vous a sélectionné quelques moments forts de l’émission.

1)      La colère, son "mode d’expression"

Impossible, après le psychodrame de la gifle envers Gilles Verdez, de ne pas mentionner dès le début le caractère virulent, voire parfois violent, de JoeyStarr. "Je pense que je suis en colère, explique-t-il. C’est mon mode d’expression." Malgré tout, il dit essayer de "pallier à ça"(sic). "J’ai une colère constante qui est en moi. Mais je n’ai jamais été le mec qui rentre chez lui et qui bat sa femme." Justement, JoeyStarr affirme regretter profondément s’être retrouvé au tribunal avec "la mère de ses enfantspour violences conjugales. "J’espère que ça n’arrivera plus jamais", ajoute-t-il.

2)      La violence d’un père

Aujourd’hui, JoeyStarr n’a plus aucun contact avec son père, qui l’a élevé jusqu’à ses 16 ans. "Cette personne n’existe pas pour nous, lance-t-il. On ne l’intéresse pas. On ne la tourne pas cette page. Tu as un géniteur quelque part, et le mec en a rien à foutre de ta gueule." Il faut dire que leurs rapports ont toujours été conflictuels : "Nos discussions sont toujours à sens unique, elles s’achèvent par des gifles, la ceinture avec le bout en cuir puis en fer."

3)      Les retrouvailles avec sa mère

Les parents de JoeyStarr divorcent alors qu’il a trois ans, et c’est son père qui obtient sa garde. Il fait alors croire au petit Didier que sa mère est partie loin, et même qu’elle est décédée. Pourtant, elle habite dans la ville d’à côté et a tout tenté pour se rapprocher de son fils. "Chaque 27 octobre (jour d’anniversaire du rappeur, ndlr), ma mère venait avec un cadeau, sachant que mon père allait lui sauter à la gorge. Elle venait sur le parking en essayant de trouver un voisin pour qu’il puisse me passer le cadeau sans que mon père soit au courant." JoeyStarr ne retrouvera sa mère qu’à 28 ans, alors qu’il est devenu une star avec NTM. "Depuis que j’ai retrouvé ma mère, je lui voue un truc", reconnaît-il.

4)      Son amitié avec Kool Shen

"Bruno, c’est l’une des plus belles histoires de ma vie." C’est avec ses mots touchants que JoeyStarr a résumé son amitié avec Bruno Lopes, alias Kool Shen, son complice de NTM. Une amitié qui se poursuit encore aujourd’hui : "La dernière fois, en répétitions, on a chanté ‘Tout n’est pas si facile’ tous les deux. On avait des bulles dans le ventre, y en a un qui a miaulé. On a grandi ensemble, on a construit ensemble. Personne n’a voulu faire la femme, mais c’était une histoire d’amour."