Un thème ultra-actuel, une bonne dose de théorie du complot, des personnages dérangés mais charismatiques : Mr Robot avait déjà tout pour plaire, et grâce à une écriture exemplaire et une mise en scène virtuose, la série ne cesse de provoquer l'enthousiasme des amateurs de sombres séries. Récompensée aux Golden Globes, et plus récemment encore aux Emmy Awards, la saison 1 de Mr. Robot s'apprête est diffusée en France depuis le 19 septembre sur France 2 et la 2e saison est déjà programmée pour la fin du mois d'octobre. On vous dit tout sur cette série qui donne envie d'aimer les hackers. 

Le pitch

Elliot Anderson est un drôle de type. Le jour, il mène une vie parfaitement normale dans une grande boîte de cybersécurité où il protège les plus grands groupes industriels et financiers du piratage. La nuit, le Dr Jeckyll se change en Mr Hyde : parano, dépressif, drogué, insomniaque, il joue les justiciers sur les comptes sociaux et les boîtes mail de son entourage, les protégeant autant qu'il les surveille. Jusqu'au jour où Mr Robot, le chef d'un groupe de pirates informatiques contre lequel Elliot doit lutter au travail, l'aborde dans le métro pour lui proposer un joli défi : préparer une cyberattaque d'une ampleur inédite contre un méga-groupe financier et alimentaire (E Corp, batisé "Evil Corp" par Elliot), détenant par ailleurs 70% de la dette des Américains. 

Rami Malek, acteur fascinant et déconcertant

Dans le rôle d'Elliot Anderson, on découvre l'excellentissime Rami Malek, inconnu jusque-là au bataillon, mais qui décroche depuis quelques mois les récompenses les plus prestigieuses pour son interprétation fine et tendue d'un super-geek franchement perturbé. En plus d'être beau gosse, il distille dans son rôle juste ce qu'il faut d'inquiétant et de troublant pour nous happer totalement dans sa plongée en eaux troubles. Du grand art.

Le grand retour de Christian Slater

On le croyait définitivement enterré, relégué dans la catégorie de ces acteurs des années 80-90 incapables de prendre le virage du 21e siècle. On avait bien tort ! La star de True Romance fait un come-back des plus réussis dans le rôle du fameux "Mr Robot", un cyber-anarchiste au moins aussi déglingué que le héros de la série, rappelant parfois la formidable interprétation de Brad Pitt dans L'Armée des 12 Singes. Il a d'ores et déjà décroché un Golden Globe du meilleur second rôle.

Une plongée réussie dans le monde du piratage internet

Même les moins geeks d'entre nous ont toutes les armes pour suivre l'intrigue de la série : grâce à un scénario impeccable et des dialogues parfaitement écrits, nul besoin d'avoir fait l'école "42" ou de travailler chez Google pour comprendre les ressorts essentiels du drame : la vie dans un monde de plus en plus parano, ou aucune relation, si intime fût-elle, ne peut échapper à l'œil inquisiteur du web 3.0. Big Brother vous donnait des frissons ? Bienvenue dans un univers encore plus sournois et inquiétant, un monde dématérialisé où l'on ne se parle plus qu'à travers un filtre de 1 et de 0 : le monde réel ?