A défaut d'avoir battu les All Blacks au Rugby samedi soir, la France peut être fière de son équipe de volley-ball. Les tricolores ont effectivement vaincu la Slovénie hier à Sofia, raflant ainsi le titre de Champion d'Europe. Une victoire offerte par un magnifique smash de Earvin Ngapeth. Nous vous proposons donc de vous en dire plus sur le réceptionneur-attaquant de 24 ans.

Issu d'une famille de volleyeurs

Jouant à Modène en Italie, Earvin Ngapeth, bien que peu connu en France, jouit d'une grande réputation en contrées italiennes. Considéré comme l'un des meilleurs volleyeurs du circuit mondial, le jeune homme était prédestiné à une carrière dans ce sport. Dans la famille Ngapeth, nous demandons le père, Eric, qui a connu 220 sélections en équipe de France dans les années 80. Il fut l'entraîneur de Poitiers et de Tours, à qui il offrit la victoire en Championnat de France en 1999 pour le premier et en 2010 pour le second. Le petit frère de Earvin, Swan a rejoint le club de première division de Tourcoing, à l'âge de 23 ans.

Une réputation sulfureuse

Ngapeth a aussi fait parler de lui pour ses frasques. En juillet dernier, il a été interpellé dans le TGV Paris-Bordeaux pour l'agression présumée d'un contrôleur de train. Clamant son innocence, il a également eu de nombreux différends avec ses entraîneurs. Il avait notamment été évincé de l'équipe de France en 2010 en raison de son comportement impulsif et colérique.

Rappeur à ses heures perdues

En dehors des terrains, Earvin Ngapeth est un rappeur. Amateur de ce style depuis son enfance, le volleyeur rappe sous le pseudonyme de "Klima". Le jeune homme a déjà sorti deux albums auto-produits, Klimatizason en 2010 et l'Histoire se répète en 2013. En juillet dernier, Ngapeth a composé l'hymne de son équipe, intitulé Team Yavbou, à l'occasion de la Ligue Mondiale remportée par les Bleus !

Klima - Team Yavbou