La Légende du Roi Arthur est la comédie musicale événement, en cette rentrée 2015. Après Le Roi Soleil, Mozart, l’Opéra Rock et 1789, les amants de la Bastille, Dove Attia propose une nouvelle adaptation en comédie musicale : une plongée dans l’univers du Roi Arthur, à laquelle la rédaction a pu prendre part, le temps d’une soirée. 400 costumes, dont la plupart ont été cousus à la main, des décors impressionnants, avec des effets spéciaux sur grand écran, et 25 tableaux, la mise en scène et les chorégraphies sont signées Giuliano Peparini qui avait également mis en scène 1789, les amants de la Bastille est spectaculaire et le public du Palais des Congrès se prête au jeu, pendant deux heures.

Côté casting, on retrouve Florent Mothe dans la peau du Roi Arthur, lui que l’on avait déjà pu voir dans Mozart, l’Opéra Rock, Camille Lou, dans le rôle de la douce Reine Guenièvre, précédemment vue dans 1789, les amants de la Bastille. La chanteuse R&B, Zaho se lance un nouveau défi en incarnant la méchante Fée Morgane (avec tout de même quelques fausses notes), Charlie Boisseau, vu dans la saison 3 de The Voice, dans l’équipe de Florent Pagny jusqu’en quarts de finale campe le rôle de Lancelot du Lac, qui fait chavirer le cœur de la belle Guenièvre. Enfin, pour le cinquième rôle clé, Fabien Incardona joue Méléagant et offre une prestation vocale des plus impressionnantes. Sur scène, on retrouve au total 50 artistes, danseurs, chanteurs, acrobates et comédiens pour un spectacle splendide, qui s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes.

Le show comprenant 25 tableaux, est porté par des jeux de lumières bluffants, des acrobaties, et des décors spectaculaires, qui offrent une véritable immersion dans l’univers du Roi Arthur, sans oublier les chansons que l’on peut entendre depuis plusieurs mois déjà : Mon combat, Auprès d’un autre, Promis c’est juré, Tu vas le payer, ou encore Quelque chose de magique. L’épée Excalibur, la conquête du Graal, les chevaliers de la table ronde et le triangle amoureux formé par le Roi Arthur, la reine Guenièvre et celui qu’elle aime vraiment, Lancelot du Lac, et quelques touches d’humour, tout y est et nous confirme le sous-titre du spectacle : "Quand l’Amour change le cours de l’Histoire".

Pour livrer un show des plus réalistes, certains artistes ont suivi des cours d’escrime, pour les scènes de combats à l’épée, les costumes (mention spéciale pour les magnifiques robes portées par Camille Lou) ont nécessité des mois de préparation, sur scène, les spectateurs découvrent l’aboutissement de deux ans de travail, une réussite que le public leur rend bien, avec une salle comble, un rappel avec le public au plus près de la scène pour reprendre Promis c’est juré et Quelque chose de magique. Le public se précipite lors du salut, pour approcher les artistes et participer au rappel, au plus près de la troupe de la Légende du Roi Arthur, de quoi faire le bonheur de la troupe qui savoure l’instant et va pouvoir en profiter jusqu’au 3 janvier au Palais des Congrès de Paris, avant de partir en tournée.

La troupe de La Légende du Roi Arthur sera notamment de passage au Zénith d’Orléans, le 30 janvier 2016, le 13 février 2016 au Zénith de Rouen, le 20 février au Zénith de Caen, le 26 mars 206 au Zénith de Toulouse, avant de passer le 9 avril 2016 au Zénith de Limoges, et bien d’autres villes, avant de retirer Excalibur une dernière fois, le 11 juin 2016 au Zénith de Strasbourg.

I.T

La Légende du Roi Arthur - Clip "Auprès d'un autre"