Décidément la marque Nike et plus spécialement son service marketing ne sont pas aidés par l’actualité. Après l’affaire Oscar Pistorius qui avait contraint la firme à la virgule à retirer une campagne de publicité mettant en scène l’athlète qui a tiré sur sa compagne le jour de la Saint Valentin, ce sont les attentats de Boston qui bouleversent le plan marketing du géant américain.

Les équipes marketing de Nike bouleversées par l'actualité

En effet, suite aux deux bombes qui ont explosé le lundi 15 avril dernier sur le parcours du marathon de Boston faisant trois morts et cent soixante-dix blessés, Nike a dû retirer un des ses produits de la vente. Il s’agit d’un T-shirt sur lequel on peut lire l’inscription Boston Massacre. Cette collection de  T-shirts existait depuis très longtemps. Elle illustrait la rivalité qu’il y a entre deux équipes de baseball : celles des Yankees de New-York et des Red Sox de Boston. Ce vêtement sorti il y a quelques années par Nike rendait hommage à la saison 1978 où l’équipe de la ville endeuillée comptait 14 victoires d’avance sur sa grande rivale. L’expression Boston Massacre n’était pas non plus sans rappeler les violents affrontements qu’il y avait eu entre les colonies britanniques américaines et le Royaume Uni au dix-huitième siècle, à l’aube de la déclaration d’indépendance des Etats-Unis.

Mais, malheureusement pour la marque qui tenait là un produit phare et indémodable de sa collection, les événements tragiques survenus le 15 avril dernier dans la ville du Massachusetts ont changé le regard des locaux sur le T-Shirt. Après le double attentat perpétré par les frères Tsarnaev (ndlr : ce sont les suspects principaux. L’aîné a été tué tandis que le second a été arrêté et interrogé par la police) plus question donc pour la marque de continuer à commercialiser le fameux vêtement. C’est donc la deuxième fois en deux mois que la marque de sport américaine doit réagir à l’actualité en modifiant son plan marketing.

En ce qui concerne les attentats à proprement dit, on ne sait toujours pas si les terroristes qui ont posé les bombes s’étaient inspirés d’un dessin animé diffusé aux Etats-Unis il y a environ un mois. Dans celui-ci, un père de famille faisait exploser deux bombes sur le parcours du marathon de Boston.

Rappelons également que suite à cet attentat, de nombreuses stars avaient réagi sur la toile pour soutenir les victimes et les secouristes dépêchés sur place. Enfin, nous avions appris que l’un des auteurs présumés possédait un compte YouTube à son nom sur lequel il avait posté des vidéos à caractère islamiste. Même chose sur Facebook.

Sarah-Louise Guille