Solidays a lancé sa dix-huitième édition à l'hippodrome de Longchamp vendredi 24 juin 2016. Trois jours de musique en faveur de la lutte contre le virus du sida. Pour l'occasion, de nombreux artistes ont fait le déplacement comme The Shoes, Flume, Jain ou Louise Attaque. Retour sur le festival version 2016 !

Nos concerts coup de coeur

Difficile de n'en choisir qu'un. Cette année, la programmation envoyait du très, très lourd. On a aimé danser sur DJ Snake (en vidéo ci-dessous), Flume a su mettre le feu comme jamais et Odesza était planant. C'est les plus courageux, ceux qui ont tenu jusqu'à 3h30 du matin, qui sont les plus chanceux. Ils ont pu danser sur le set électrique de Club Cheval. Pour chaque concert, on note notamment la scénographie impressionnante, son dingue et surtout ambiance exceptionnelle.

 

Une vidéo publiée par Staragora (@staragora) le

La déception

Nous attendions particulièrement M83 dont le nouvel album Junk nous avait scotchés. Malheureusement, le set un peu lisse et surtout le nombre de personnes pressées en masse contre la scène n'ont pas permis de profiter du concert dans de bonnes circonstances. Cette année, nous regrettons le nombre de festivaliers à la hausse... Grosse usine, foule oppressante, on s'y perd un peu.

Le point night

Avec une programmation bien plus électro que les années précédentes, les Solidays ont motivé beaucoup de spectateurs à opter pour un pass nuit. Il faut bien avouer que les DJ sets proposés étaient impressionnants. Entre les synthés furieux d'Arnaud Rebotini, les remix délirants de Pfel & Greem ou la folie de Boys Noize, le vrai festival commençait après minuit...

L'instant gênant

Christiane Taubira est montée sur scène pour adresser un message aux festivaliers lors de l'hommage rendu aux bénévoles. En souhaitant les saluer dans un court discours, l'ex Garde des Sceaux a été sifflée. Beaucoup ne souhaitaient pas que la politique soit mélangée à la musique. Elle a finalement été applaudie lors de sa conclusion terminant sur "que la fête continue".

Le moment WTF

Silent Disco a posé ses valises aux Solidays pour nous offrir une expérience un peu particulière... Danser... dans le silence ! Des casques étaient prêtés pour pouvoir danser sur le set d'un DJ sans déranger son voisin. Un spectacle aussi intéressant à vivre qu'à observer !

 

Une vidéo publiée par Staragora (@staragora) le

La phrase entendue

"Je suis tellement heureux de pas être une fille..." d'un festivalier qui observe la file d'attente devant les toilettes pour filles. Certaines ont attendu 45 minutes pour accéder aux toilettes. Impensable. En fonction du nombre de billets vendus, on se doute du nombre de festivaliers qui auront besoin d'aller au petit coin, non ? L'attente, elle était partout. Notamment pour rentrer dans l'enceinte du festival vendredi soir : certains ont dû patienter 1h30 devant les grilles et rater leurs artistes préférés. Gros bémol.

Le chiffre

Plus de 200 000 festivaliers étaient aux Solidays pendant trois jours. Soit 20 000 spectateurs en plus que l'année dernière !