Il a marqué l’histoire du sport français et de la télévision en se précipitant dans les bras de son fils vainqueur de Roland-Garros en 1983. Zacharie Noah, ancien footballeur camerounais et père du tennisman et chanteur Yannick Noah est mort ce dimanche 8 janvier 2017 à l’âge de 79 ans. C’est son fils lui-même qui a annoncé la triste nouvelle sur Twitter.

Zacharie Noah mort "entouré de toute sa famille"

À 6h32 ce matin, Yannick Noah a publié sur Twitter un message qui a dû lui demander bien du courage : "Ce dimanche matin à Yaoundé Zacharie Noah nous a quitté (sic), paisiblement dans son sommeil. Il est parti entouré de toute sa famille." Né en 1937 au Cameroun, alors sous protectorat français, Zacharie Noah a transmis à toute sa famille l’amour du sport. Lui-même a fait ses débuts de footballeur au Stade Saint-Germain, avant d’intégrer l’UA Sedan-Torcy en 1957. C’est d’ailleurs dans cette ville que Yannick Noah voit le jour, après ses deux sœurs aînées Isabelle et Nathalie.

Marie-Claire Noah fera découvrir le tennis à son fils, mais Zacharie lui inculquera la gagne. Lui-même remporte la Coupe de France de football en 1961 avec Sedan. Malheureusement, une blessure trois ans plus tard viendra mettre un terme à sa carrière. Il retourne alors à Yaoundé avec sa famille, où il devient employé de banque, et où son fils découvrira sa passion pour le tennis. Zacharie Noah meurt cinq ans après son épouse Marie-Claire, disparue en 2012.

Des images cultes

Tout le monde, même ceux nés après 1983, connaissent cette image : celle où après sa victoire à Roland-Garros en 1983, Yannick Noah tombe en pleurs dans les bras de son père qui s’est précipité sur le court. Un rare moment d’émotion à la télévision. Yannick Noah avait prédit il y a quelques années que cette image serait forcément diffusée lors de l’annonce de sa mort. Mais il y a fort à parier que le décès de son papa sera également l’occasion pour les médias de se remémorer cette émouvante étreinte entre un père et son fils.