Moments embarrassants, crises de nerf, scandales, duels d'ego… aux César, tout n'est pas que luxe, calme et volupté ! Il arrive même que les polémiques soient les événements les plus mémorables de certaines cérémonies. On vous livre quelques exemples marquants, à 3 jours de la 42e cérémonie des César.

2017 : une cérémonie sans président

La dernière en date, mais l'une des plus marquantes : quand le nom du réalisateur de Tess est annoncé pour assurer la présidence des 42e César, de nombreuses voix s'élèvent à l'encontre de cette nomination. Roman Polanski est en effet toujours sous le coup d'une accusation de viol sur mineure aux Etats-Unis, et échappe depuis des années au jugement de la cour américaine. Face à la polémique, le cinéaste français d'origine polonaise décide finalement de battre en retraite, laissant les César 2017… sans président. Une décision qui contentera les uns, mais en décevra également nombre d'autres.

2016 : Guillaume Gallienne en guerre contre la diversité culturelle

Lorsque Fatima reçoit le César du meilleur film en 2016, personne ne semble vraiment discuter cet honneur… personne, sauf Guillaume Gallienne, qui estime incompréhensible de voir récompenser en priorité un film "prônant la diversité culturelle". Vous le sentez, le gros malaise ?

2015 : Joey Starr, grand gagnant dans la catégorie "claquer de statuette"

En 2015, c'est l'actrice américaine Kristen Stewart qui remporte le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour le film Sils Maria. Très nerveuse et parlant fort mal le français, la jeune femme s'avance vers Joey Starr, qui lui tend la statuette… et lui demande de la poser directement sur le pupitre, car ses mains sont trop moites pour pouvoir la porter ! Contenant à grand peine son agacement, le rappeur-acteur s'exécute, non sans claquer bruyamment l'objet en le posant. La jeune femme débute son discours sans paraître remarquer le geste grossier du Monsieur. C'est pas ça qui va faire remonter la cote des Français auprès des Américains, Joey !

2012 : Mathilde Seigner refuse de lâcher le César

Ils ont demandé à Mathilde Seigner de remettre le César du meilleur acteur dans un second rôle. Et s'en sont mordu les doigts ! Alors que Michel Blanc monte sur scène pour recevoir son prix, l'actrice ronge son frein. Elle attendra tout de même la fin du discours de Michel pour lancer : "Michel Blanc, j’t’aime bien mais dégage en fait je voudrais que ce soit mon copain Joey Starr qui ait le César, toi je m’en tape." Et demande à Joey Starr de monter sur scène ! Michel Blanc propose une garde alternée, et Mathilde finit par quitter la scène, à la demande d'Antoine de Caunes. Elle admettra plus tard qu'elle était ivre au moment de remettre la statuette !

2009 : Dany Boon défend la comédie

Grosse déception pour Dany Boon cette année-là. Alors que son film Bienvenue chez les Ch'tis bat des records dans les salles françaises, les César ne lui accordent qu'une toute petite nomination. L'humoriste déclenche alors une polémique en réclamant la création d'une catégorie réservée au genre de la comédie, ce que l'académie des César n'a toujours pas accepté pour l'instant.

1988 : Judith Godrèche, Judith Henry

Une bévue attendrissante de la part de Vanessa Paradis, toute jeune et très émotive. Alors qu'elle doit annoncer le nom de la meilleure actrice, la comédienne et chanteuse se plante et lit Judith Godrèche à la place de Judith Henry. Une gaffe qu'on lui pardonne aisément, mais qui restera tout de même dans les annales !

1986 : Le baiser des Gainsbourg

Alors âgée de 14 ans, la toute jeune Charlotte est sacrée meilleur espoir féminin aux César, sous les yeux très émus de son papa Serge, présent dans la salle. Pour exprimer sa joie et sa fierté, le chanteur plante alors un gros baiser sur la bouche de sa fille. Un geste embarrassant qui suscitera de nombreuses critiques et entretiendra le mythe d'une relation incestueuse entre la jeune fille et son père.