Biographie d'Yann Barthès

Journaliste-animateur charismatique Yann Barthès agace certains comme il suscite l'admiration de tant d'autres. Il a été pendant 12 ans à la tête du Petit Journal, une des émissions phare de Canal +. En 2016, il quitte la chaîne pour rejoindre le groupe TF1 et animer Quotidien sur TMC. Mais qui est vraiment celui qui a participé au développement de l'infotainment à la télévision ?

La vie privée de Yann Barthès est très privée

S'il y a bien une personnalité du PAF qui frustre les amateurs de potins, c'est Yann Barthès. Très discret, on ne sait quasiment rien sur la vie perso de l'animateur qui fête son anniversaire le 9 octobre. Eh oui, ce Savoyard natif du signe de la Balance ne laisse rien filtrer. Le magazine GQ n'hésitait d'ailleurs pas à titrer, en 2014, l'un de ses articles : "L'énigme Yann Barthès" ! Ce quadragénaire, fils d'un père cheminot, n'aime pas les interviews et comme il le confiait au mensuel masculin, il n'est pas du genre à s'épancher dans les émissions : "j’ironise assez sur ceux qui font le tour des plateaux télé pour ne pas les imiter". Dommage !
Petit par la taille (1m68) mais grand par le talent, l'animateur de Quotidien cultive en privé un look d'éternel ado : jean usé sur sneakers, hoodies et sac à dos. Mais attention, il sort la veste et la cravate pour chacune de ses émissions. Un look sérieux qui ferait presque oublier sa bouille juvénile et ses yeux ronds et écarquillés sur le monde qu'il aime tant décrypter. 

Le stagiaire qui a fait du chemin

Le parcours professionnel de Yann Barthès est exemplaire et plutôt linéaire pendant une quinzaine d'années. Après l'obtention de son Bac littéraire à Chambéry, le mentor de Martin Weill, se dirige vers des études d'Anglais à la Fac. Ce grand curieux s'oriente alors vers le journalisme en suivant la formation de l'IUP de l'Université de Bordeaux III. Après avoir décroché son diplôme de Tintin Reporter, Yann Barthès entre à Canal + en 1998 en tant que stagiaire au service de communication de la chaîne cryptée. Un premier pas dans une entreprise où il va faire ses armes... et marqué l'histoire de la chaîne.
Son stage lui ouvre les portes des émissions de Canal et en 2002 il est chargé des invités de + Clair, un programme hebdomadaire consacrée aux médias et présenté à l'époque par Daphné Roulier. Il fait ensuite un passage en tant que reporter par iTélé, la chaîne d'info du groupe Canal.

Du Grand au Petit Journal

C'est en 2004 que le grand public entend sa voix et son ton décalé sur l'actualité. Il rejoint en effet Michel Denisot, le Monsieur Loyal de l'époque du Grand Journal. Yann Barthès anime en voix off une pastille appelée (déjà !) Le Petit Journal People et le Petit Journal Actu. Le succès est au rendez-vous et trois ans plus tard, Yann Barthès fait son apparition enfin en chair et en os sur le plateau du Grand Journal. Ses interventions, sa vision critique et humoristique sur les grands de ce monde connaissent un tel succès médiatique que Le Petit Journal s'émancipe de son grand frère et devient, en 2011, une émission à part entière. Moins limité par le temps et désireux de se démarquer des autres programmes en access prime time, le journaliste-animateur et producteur (il a créé avec Laurent Bon la boite de prod Bangumi) développe un concept : l'infotainment, un mélange d'information et de divertissement. Il s'entoure d'une équipe d'irrévérencieux qui ne craignent pas de bousculer les politiques en leur posant des questions qui dérangent : Eric et Quentin s'occupent des parodies, Martin Weill parcourt le monde pour dénicher des scoops, Maxime Musqua relève les défis loufoques...

Yann Barthès quitte la maison Canal

Tout semble rouler : les audiences, les invités qui se bousculent pour être interviewés par Yann Barthès et la médiatisation de l'émission qui est considérée comme un programme influent. Mais voilà au printemps  2016, coup de tonnerre dans le téléviciel ! Le journaliste, starifié malgré lui, annonce qu'il va quitter Le Petit Journal à qui il a donné une identité et Canal +, la maison qui l'a fait grandir et qu'il a fait grandir. Yann Barthès explique cette décision qui choque et attriste le public dans les colonnes de Télé 2 Semaines : "lorsqu'on m'a exposé la stratégie de Vincent Bolloré, à savoir crypter une partie du Petit Journal, je me suis dit que ce n'était pas possible. J'ai préféré partir. Des ingérences ? Il n'y en a pas eu. Vraiment."
Le 23 juin 2016, il anime la dernière émission de son Petit Journal qui se termine paradoxalement de manière hilarante et émouvante. On se souvient du bisou de Catherine Deneuve, la marraine du programme, sur le micro emblématique qui confie sa tristesse. Mais ce n'est qu'un au revoir puisque Yann Barthès revient en force dès le mois de septembre sur TMC (groupe TF1) avec Quotidien, une émission qui comme son nom l'indique est diffusée chaque soir de la semaine en access prime et face à une émission phare du groupe Canal +Touche Pas à Mon Poste, sur C8 et animée par le très populaire Cyril Hanouna.
Les deux animateurs de styles bien différents mais très appréciés des téléspectateurs se retrouvent alors en compétition pour cette tranche horaire très courtisée.