L'agression de Malik prend une nouvelle tournure. L'ex de Sarah Fraisou s'est fait tirer dessus dans sa chicha, dans la nuit du 23 au 24 septembre. Il a eu le temps de poster sa prise en charge par les pompiers sur Snapchat. Ce dimanche 25 septembre, Malik s'exprime depuis son lit d'hôpital et n'y va pas avec le dos de la cuillère.

Malik accuse publiquement Sarah d'avoir voulu le faire abattre

Après avoir subi une opération de la jambe, Malik a utilisé son compte Snapchat pour raconter en détail l'attaque de son établissement. Il explique que des hommes cagoulés ont fait irruption dans son bar à chicha et ont commencé à tirer. Il explique : "Dès qu'ils m'ont vu, ils ont commencé à me canarder. C'est à ce moment là en me cachant derrière le comptoir que je me suis pris une balle dans la jambe (...) Un des mecs cagoulés s'amusait à exploser toutes les fenêtres, les clients criaient (...) Ils ont vu qu'ils n'ont pas réussi à me tuer, ils sont remontés dans leur voiture et ils sont repartis."

Pour Malik, cette agression n'est pas le fruit du hasard. Selon lui, il n'y a qu'une seule responsable de ce qu'il qualifie clairement de tentative de meurtre. Sans prendre aucune pincette, Malik nomme Sarah, son ex, comme l'instigatrice de cette expédition punitive qui aurait pu finir en bain de sang. Il raconte : "Aujourd'hui, j'accuse une seule personne, c'est Sarah. Je ne vends pas de drogues, je ne dois de l'argent à personne. Je sais qu'elle connait des personnes bizarres c'est pour cela que je l'accuse sans problème. L'entourage de Sarah n'est pas très clean, j'ai toutes les raisons de penser que c'est elle. Elle veut me pourrir ma vie, m'anéantir, c'est pour ça qu'elle a voulu m'envoyer des gens pour mettre fin à ma vie."

Pourtant, en apprenant que Malik s'était fait tirer dessus, Sarah Fraisou a tout de suite réagi sur une vidéo publiée par Jeremstar, affirmant n'y être pour rien et souhaitant à Malik de se rétablir. Pas suffisant pour Malik qui estime qu'elle aurait au moins pu lui passer un coup de téléphone, étant donné qu'ils ont été mariés. Pire, pour lui, l'alibi de Sarah ne tient pas la route. La jeune femme se trouve en Corse, soit à plus de 1 000 km, pour assister à un mariage, mais son ex trouve ça étrange qu'elle ne soit pas en région parisienne pile le jour où on essaie de le tuer.

Sarah va devoir s'expliquer ? 

Le jeune homme déclare que la police est sur le coup et que Sarah sera interpellée à son retour en France. Il affirme : "Toutes les procédures sont déjà lancées. Ils attendent juste que tu reviennes de ta petite excursion en Corse". Quant à ceux qui l'ont visé, mais ont raté leur cible, Malik promet de ne pas leur laisser de répit. Il menace : "Ce message s'adresse aux personnes qui sont venues me tirer dessus. Vous auriez mieux fait de me tuer parce que maintenant, je vais vous retrouver. Je vous conseille de changer d'identité, de changer de pays".

Pauvre Sarah, elle aurait mieux fait de se casser une jambe le jour où elle a croisé la route de ce Malik. Après des fiançailles express, leur idylle a viré au cauchemar et ce dernier l'a battue et lui a cassé une dent. Ensuite, il l'a descendue sur Snapchat et maintenant il l'accuse d'avoir commandité son exécution. Trop c'est trop. Sarah Fraisou a déjà posté une réponse, et on ne sait pas si elle va encore une fois rentrer dans le jeu de son ex. Elle s'est contentée de retweeter des messages de soutien sur Twitter.

Lire aussi

On lui conseille de prendre un bon avocat pour défendre son honneur si elle n'est pour rien dans cette sombre affaire.