Dans Blue and Lonesomeleur dernier album, les Rolling Stones revisitent les plus grands standards du blues. Parmi ces titres universels, Ride 'Em On Down, réinterprétation de Shake 'Em On Down de Bukka White. La vidéo du clip a été révélée le 2 décembre, jour de la sortie de l'album. On y découvre une Kristen Stewart plus libre et impertinente que jamais, dans une chevauchée urbaine à dos de Mustang…

Indomptable Kristen Stewart

Vêtue d'un jean, d'une paire de lunettes de soleil et d'un t-shirt blanc incendiaire, le cheveu court et gominé, la star de Café Society nous rejoue Sur la Route (film dans lequel elle a d'ailleurs joué en 2012). Derrière le volant d'une sublime Mustang bleue aussi farouche qu'élégante, la belle crame les feux rouges, zigzague sur les boulevards (heureusement vides), lèche une sucette bleue et fume clope sur clope, avant de quitter les sentiers battus pour aller rouler dans les flaques. En chemin, elle croise la célèbre bouche géante des Rolling Stones, un "redneck" dans une bagnole de flic, et un zèbre. Le tout sans jamais se départir de son style "Kristen Stewartesque", mélange d'indifférence, de bouderie adolescente, et de flegme audacieux. Bref, Kristen Stewart est sexy à mort dans ce clip réalisé par un artiste bien de chez nous, François Rousselet.

Blue and Lonesome : l'album nostalgique des Rolling Stones

On l'attendait depuis le printemps dernier : à l'issue de sa tournée mondiale et de son concert de rock historique à la Havane, le groupe mythique avait annoncé un album de reprises en hommage aux monuments du blues. Ronnie Wood, guitariste des Stones, avait ainsi expliqué à Billboard : "Nous avions l'intention d'enregistrer de nouvelles chansons, et c'est ce que nous avons fait. Mais nous avons opté pour le blues. Nous avons enregistré 11 chansons en 2 jours (…) Quand nous les avons réécoutées quelques mois plus tard, on s'est dit : 'C'est bien toi ?'. C'était tellement authentique." Parmi ces titres, des standards de Little Walter, Eddie Taylor, Little Johnny Taylor ou Willie Dixon. Au final, l'album compte 12 titres incontournables, regonflés à bloc par l'énergie des Rolling Stones.