Biographie de Prince Albert

Albert II, Albert Alexandre Louis Pierre Grimaldi, dit le Prince Albert de Monaco, est né le 14 mars 1958 au palais de Monaco à Monaco. Il détient ce statut depuis le 6 avril 2005, soit le le 14e prince de Monaco. Le prince Albert II est le fils de Grace Kelly, actrice américaine de renommée internationale, égérie du célèbre réalisateur Alfred Hitchcock, et de Rainier III, et petit-fils de la princesse Charlotte et de Pierre de Polignac. Il a deux sœurs, la princesse Caroline, née le 23 janvier 1957, et la princesse Stéphanie, née le 1er février 1965. Ses parrains étaient le prince Louis de Polignac et la reine Victoire-Eugénie d'Espagne.

Albert II obtient son baccalauréat en 1976, au lycée Albert-Ier. Il poursuit des études en sciences politiques aux États-Unis, à l'Amherst College d'Amherst, près de Boston. En 1981, il obtient une licence en sciences politiques puis effectue une formation militaire comme élève-officier à l'École navale française, à bord du porte-hélicoptères Jeanne d'Arc, de septembre 1981 à avril 1982. Le 11 novembre 1986, il est nommé colonel de la compagnie des Carabiniers du Prince, et devient lieutenant de vaisseau le 18 août 1988, puis capitaine de corvette de réserve dans le corps des officiers de la marine française. Il est également parrain de la Patrouille de France depuis 1993. En 1982, alors qu'il a 24 ans, sa mère Grace Kelly meurt dans un accident de voiture à La Turbie. Il lui succède alors à la présidence de la Croix-Rouge monégasque et est nommé vice-président de la fondation Princesse-Grace-de-Monaco.

Progressivement, Rainier III confie à Albert une partie des responsabilités et des activités de la principauté. Ainsi le Prince est président de la délégation monégasque à l'Assemblée générale des Nations unies, depuis le 28 mai 1993. Le 5 octobre 2004, c'est encore lui qui conduit la délégation de Monaco à Strasbourg pour la cérémonie officielle d'adhésion de la principauté au Conseil de l'Europe, comme 46e État membre de cette organisation. Albert est devenu le quatorzième prince souverain de la principauté le 6 avril 2005. Depuis son accession au trône, Albert II s'est consacré à son rôle de chef d'État. Il a essayé d'imposer un rayonnement de Monaco bien au-delà des frontières de ce pays, souverain depuis 1297. Dès sa première année de règne, il a effectué des visites de courtoisie en France, en Italie, au Vatican, et est intervenu devant l'Assemblée générale des Nations unies.

En 2008, il a apporté son soutien au projet de Nicolas Sarkozy d'Union pour la Méditerranée, puis a continué à accomplir de nombreux voyages à travers le monde sur les cinq continents, où il est reçu par les principaux chefs d'État et responsables économiques de ces pays. Homme politique et diplomate, Albert II de Monaco veut développer l'État de Monaco, son tourisme, son industrie et son secteur immobilier florissant. Il entend surtout rompre avec l'image de paradis fiscal qui colle au Rocher. Soucieux du développement de la principauté, le prince Albert a annoncé, en mars 2013, un grand projet d'extension vers la mer à l'est de Monaco. Ce projet, baptisé projet du Portier, d'une superficie de 5 à 6 hectares, devrait engendrer une nouvelle dynamique et visibilité tout en générant de nouveaux revenus pour Monaco.

Le prince Albert, également préoccupé par l'écologie et le développement durable, a souhaité que les nouvelles constructions soient à taille humaine, laissant place à de nombreux espaces verts et ne perturbant que très peu les fonds marins. Un autre de ses combats est la défense de l'environnement. En avril 2006, Albert II dirige une expédition en traîneau au pôle Nord afin d'alerter l'opinion publique sur le réchauffement climatique. Le prince devient alors le premier chef d'État en exercice à atteindre ce pôle. Un siècle auparavant, son trisaïeul Albert Ier avait, sans succès, fait la même tentative. En juin 2006, il décide de créer sa propre fondation, la fondation Prince-Albert-II-de-Monaco, vouée à la protection de l'environnement et au développement durable. Les changements climatiques, la biodiversité et l'eau sont les trois axes d'action principaux de cette fondation.

Le 14 janvier 2009, Albert II s'est rendu au pôle Sud, en compagnie de l'aventurier-explorateur sud-africain Mike Horn. Il devient ainsi le premier monarque à s'être rendu aux deux pôles. Il est membre du comité de soutien de l'Organisation mondiale de protection de la nature (WWF-France), président du comité d'organisation du Festival international de télévision de Monte-Carlo, président d'honneur de l'Association Monaco Aide et Présence, de la Jeune Chambre économique de Monaco, de l'Association des Amis de l'opéra de Monte-Carlo et du Comité national monégasque de l'Association internationale des arts plastiques de l'Unesco.

Albert II est également membre des plus prestigieux réseaux sociaux "Amis de l'Europe", "Policy Network", "Yoctocosmos" et "World Economic Forum". Grand sportif, Albert II est membre du Comité international olympique (CIO) depuis 1985, et président de la Fédération monégasque de natation depuis 1983. Il est aussi président du Yacht Club de Monaco depuis 1984, de la Fédération monégasque d'athlétisme depuis 1984, du Comité olympique monégasque depuis 1994 et de la Fédération monégasque de pentathlon moderne depuis 1999. Il est aussi membre de l'Honorary Board du Comité international paralympique.

Albert II est également le patron de Peace and Sport, une organisation pour la paix et le sport basée en principauté de Monaco, qui utilise le sport comme instrument de paix et de stabilité sociale en intervenant dans les zones post-conflictuelles, d'extrême pauvreté ou en rupture de cohésion sociale. Albert II est aussi un soutien précieux pour l'Institut de paléontologie humaine (IPH), fondation de recherche consacrée à l'étude de la préhistoire et de la paléontologie humaine, créée en 1910 par son trisaïeul Albert Ier. Il apporte ainsi son soutien aux diverses recherches effectuées et s'est rendu à plusieurs reprises sur les terrains de fouille (Chine, Corée,Géorgie, Éthiopie, Cantabrie), accompagné du professeur Henry de Lumley, directeur de l'IPH. Depuis 2014, il est président d'honneur de l'Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer, qui gère une banque de données des cancers en Europe.

Depuis toujours, la vie privée des têtes couronnées, et particulièrement celles de Monaco, est scrutée par la presse mondaine et internationale. Pendant longtemps, le prince Albert a réussi à être discret et à ne pas faire l'objet de la curiosité des média, refusant toutes les interviews. Mais dès le milieu des années 1990, il devient à son tour une personnalité surexposée et les journaux traquent ses nombreuses conquêtes féminines. Ainsi, selon cette presse, il aurait noué des relations intimes avec Brooke Shields, Claudia Schiffer, Naomi Campbell ou encore Victoria Silvstedt. Le prince Albert a eu deux enfants, nés hors mariage : Jazmin Grace Rotolo, née en 1992 en Californie, d'une relation pendant l'été 1991 avec Tamara Rotolo, jeune femme américaine en vacances sur la Côte d'Azur. Et Alexandre Coste, né le 24 août 2003 à Paris, d'une relation avec Nicole Coste, hôtesse de l'air d'origine togolaise.

En 2007, pour la première fois, Albert II aborde sa vie privée dans un documentaire "Albert II le prince méconnu". Le 23 juin 2010, par un communiqué officiel, Albert II annonce ses fiançailles avec Charlène Wittstock, une nageuse sud-africaine avec qui il entretient une relation depuis 2006. Leurs fiançailles sont annoncées par le palais princier le 23 juin 2010. Le mariage civil a lieu le 1er juillet 2011 et le mariage religieux le lendemain. Le 30 mai 2014, Albert II de Monaco et son épouse Charlène annoncent officiellement attendre un enfant pour la fin de l'année. En octobre 2014, il annonce que Charlène attend des jumeaux. Le 10 décembre 2014, le couple princier devient parent de jumeaux, une fille et un garçon : Gabriella et Jacquesbaptisés le 10 mai 2015 à la cathédrale Notre-Dame-Immaculée de Monaco.