Mère Teresa de Calcutta aura consacré la majeure partie de sa vie à venir en aide aux misérables, aux mourants, aux malades et aux orphelins. Son œuvre, largement célébrée à travers le monde, lui a offert une réputation de sainte de son vivant. Aujourd'hui, près de 20 ans après sa mort, le Pape François canonise cette icône de la religion catholique, une icône dont on découvre aujourd'hui encore les secrets…

1. La foi "à l'état pur"

Un article du Figaro a révélé ce 2 septembre l'un des plus grands secrets de Mère Teresa, passé sous silence jusqu'à ce jour, conformément à la volonté de la célèbre missionnaire. Aujourd'hui dévoilé, ce secret révèle la difficile expérience de "l'obscurité de la foi" vécue par Mère Teresa. Celle-ci ne ressentait en effet aucune manifestation intérieure de sa foi en Dieu. Elle ne "sentait" pas Dieu en elle. Ce qui ne l'empêchait pas de croire fermement en son existence, ce qui revient à dire, pour les théoriciens de la foi, que Mère Teresa était dotée d'une foi "à l'état pur", et aurait vécu cette "nuit de la foi" comme de nombreux saints avant elle.

2. Une figure controversée

Si pour beaucoup, le nom de Mère Teresa est synonyme de bonté, de générosité et de sacrifice, certains ont fréquemment remis en cause cette image parfaite, principalement pour son opposition farouche à l'avortement. Elle avait ainsi évoqué ces "millions d'enfants à naître" tués lors de son discours de réception du Prix Nobel de la paix, en 1979, et avait été ainsi accusée de lutter contre les intérêts de la femme, notamment en Inde.

3. Une sacrée personnalité

Son image de sainte pourrait faire oublier le tempérament bien trempé de la missionnaire. Mère Teresa est allée à la rencontre des dictateurs les plus fermés à la question religieuse. Lors de sa visite à Cuba en 1986, elle n'hésita pas ainsi à demander à Fidel Castro de… prier pour elle !

4. Enseignante pendant 20 ans

Avant de se consacrer aux plus basses castes de la société indienne, Mère Teresa était professeur au collège catholique Sainte-Marie de Calcutta. Et c'est aux jeunes filles issues des hautes castes qu'elle enseigna la géographie, pendant 20 ans.

5. Compagne de voyage Mère Teresa

Elle a fait le tour du monde pour porter aux plus malheureux son message d'espoir et de réconfort. Heureusement, elle ne souffrait guère de solitude pendant ses tribulations : elle avait pris l'habitude d'emporter avec elle une statuette de la Vierge, qu'elle posait face à la fenêtre durant ses voyages en train, en voiture ou en avion. Quand les passagers lui en demandaient la raison, elle expliquait qu'il s'agissait d'un accord passé entre la Vierge et elle : la mère de Jésus l'aidait à entrer dans les pays les plus hostiles, et Mère Teresa lui faisait voir les paysages.