Biographie de Pape François

Le 13 mars 2013, à l’âge de 76 ans, Jorge Mario Bergoglio est élu 266e Pape de l’Eglise catholique. Il est né le 17 décembre 1936, à Buenos Aires, en Argentine. Une fois élu, Jorge Mario Bergoglia a décidé de prendre nom de François Ier. Dès sa nomination, une vague polémique sur l’utilisation du chiffre romain est vite calmée par le Vatican. C’est officiel, il s’appelle François tout court car il n'y a pas eu de pape prénommé François avant lui. L’homme de Dieu choisit ce patronyme en hommage à Saint François d’Assises, un homme pieux qui avait fait voeu de pauvreté. Ce choix révèle plusieurs aspects de la personnalité du pape François. Son référent, est un ancien religieux, qui fait don de sa personne pour la cause humaine. Saint François d'Assise et le Pape François ont un objectif commun : la lutte contre les inégalités. De nombreuses actions du pape témoignent de son perpétuel combat. Humilité, simplicité, sont les qualificatifs les plus appropriés pour définir le dirigeant de l’Eglise catholique. Ce Pape, dévoile une personnalité accessible, il est décrit comme un homme ouvert d’esprit et dévoué à la population. De nombreuses visites dans les milieux défavorisés, dans des bidonvilles et dans le milieu carcéral, en Argentine, du temps où il était archevêque de Buenos Aires, viennent renforcer cette image d’homme du peuple. En plein conflits sociaux-religieux, le Vatican, voit en Jorge Mario Bergoglio, une possibilité de dialoguer avec les autres religions. Cet homme inspire un air nouveau, une possibilité de renouer avec l’islam et le judaïsme. Conciliant, mais caractériel, le disciple de Dieu, a des convictions auxquelles il ne déroge jamais. Il est connu pour ses idées fortes, considéré comme une autorité morale incontestable. Il garde ses opinions même sous la pression de grands pouvoirs politiques telle que Cristina Fernández de Kirchner, la présidente argentine. C’est un conservateur, il est proche du mouvement Communion et libération. Au conclave, c’est lors du 3e vote à bulletin secret que la fumée blanche, annonciatrice de l'élection du nouveau pape, est apparue sur la place Saint-Pierre à Rome. Ce résultat fut inattendu pour certains, et peu surprenant pour d’autres. Lors de l’élection de Benoit XVI en 2005, il a fait partie des profils susceptibles d’être élu. François avait même obtenu beaucoup plus de voix que Joseph Ratzinger. Homme réfléchi, François avait refusé, cette nomination, en expliquant ne pas être prêt pour cette fonction. Quelques années plus tard, il est au contrôle du Vatican. La fonction du pape est une lourde responsabilité. Sa première mission, est de garantir l’unité dans l’Eglise catholique romaine. Intellectuel, François semble avoir une formation solide. Lauréat d’un diplôme de technicien chimiste, il intègre à l’âge de 21 ans la Compagnie de Jésus et étudie la philosophie. Il poursuit avec une thèse en Allemagne, dont il parle la langue. A son retour il est enseignant et dirige l'université de San Salvador de Buenos Aires. En Il est aussi auteur de plusieurs œuvres religieuses. En dépit de son âge avancé, 76 ans, il affirme avoir de nombreux projets pour l’émancipation de la religion catholique.