Biographie d'OMI (Musique)

Ses faits marquants : Fils du musicien Jah Ken, Omar Samuel Pasley, plus connu sous le pseudonyme OMI, baigne dans l’univers de la musique depuis sa naissance. Après quelques années passées à New York pendant son adolescence, OMI revient dans son pays natal de la Jamaïque et s’établit à Kingston, la capitale. Passionné par le chant, il se fait rapidement repérer par un imprésario et enregistre en 2012, le titre "Cheerleader". La chanson rencontre d’abord un succès modéré, mais Felix Jaehn le remixe en 2014 et fait d’OMI une star. Le 16 octobre 2015, OMI sort son premier album, "Me 4 U".

Sa vie perso : En juillet 2015, OMI confiait à Billboard être célibataire et chercher une "personne forte qui sait quand être objective et quand ne pas l’être". A-t-il trouvé la perle rare ? Mystère…

Son parcours pro : OMI n’est pas devenu une star du jour au lendemain. A l’origine, sa chanson "Cheerleader", qui est depuis devenue un hit, remonte à 2008 ! A l’époque, le jeune chanteur venait de se faire repérer par l’imprésario Clifton Dillon, mieux connu sous le pseudonyme de "Specialist" et de signer avec Oufah, un label jamaïcain indépendant. Après son premier single, "Standing On All Threes", OMI compose "Cheerleader". Mais ce n’est qu’en 2012 qu’il peut enfin l’enregistrer et la sortir pour la première fois. Mais ce n’est pas encore la version que nous connaissons aujourd’hui. En 2014, Patrick Moxey, le président d’Ultra Music, un label dance, entend "Cheerleader" et propose de la remixer pour un faire un titre dance. Deux remixes sont alors commandés par le label. C’est celui de Felix Jaehn, un DJ et producteur allemand de 20 ans, qui est retenu. Son remix fait la part belle aux trompettes et aux bongos en accélérant la voix d’OMI. "Cheerleader" devient alors un énorme tube en Europe, puis aux Etats-Unis. Porté par son succès, OMI sort alors les singles "Hula Hoop", "Stir It" et "Drop in the Ocean" en 2015. Le 16 octobre 2015, OMI dévoile son premier album studio, "Me 4 U", chez Sony Music. Il rêve à présent d’enregistrer un duo avec John Legend ou Bruno Mars. Et pourquoi pas un disque en Français, un accent qu'il trouve sexy.