Énorme malaise sur Europe 1 hier, 8 février. Nicolas Canteloup a présenté sa chronique qui n'a fait rire personne. Au contraire, ses "blagues" sur la situation de Théo, jeune homme blessé au rectum lors d'une arrestation musclée par quatre policiers à Aulnay-sous-Bois, ont choqué. Le chroniqueur, prenant la voix de François Hollande, avait alors balancé dans la matinale de Thomas Sotto : "Pour Théo, j’ai rendu possible le mariage gay. Après l’épisode de la matraque, après réflexion, si Théo se découvre des sentiments sur le policier qui lui a introduit la matraque, ils pourront grâce à moi s’épouser". Face aux réactions outrées des internautes, Nicolas Canteloup s'est rapidemment excusé sur Twitter, écrivant : "C'était un très gros dérapage ce matin, évidemment involontaire. Très mauvaise inspiration qui ne nous ressemble pas. On pensait que c’était trash, c'était juste pas drôle et vulgaire. Très sincèrement désolé".

Les nouvelles excuses de Nicolas Canteloup

Nicolas Canteloup ne s'est pas arrêté à ce court message puisqu'il a enregistré une chronique d'excuses, diffusée dans la matinale de Europe 1 ce 9 février.  "Vous vous en doutez, je suis un petit peu gêné ce matin parce que je ne sais pas si vous avez remarqué mais hier il y a eu un petit peu de remous avec ma critique. Donc là je crois qu'on est tous d'accord, c'est moi qui mérite un bon petit coup de matraque sur les doigts pour hier." Parlant de sa chronique, il ajoute : "Certains l'ont trouvé nulle, d'autres en revanche l'ont trouvé très nulle. Donc tout de suite bien sûr j'ai ré-écouté ma chronique et je suis pas tout à fait d'accord, moi je l'ai trouvé très, très très très très nulle donc une nouvelle fois à tous les auditeurs qui nous écoutent et tous les autres, j'en suis vraiment désolé".


Nicolas Canteloup : "C'est moi qui mérite un... par Europe1fr