Biographie de Nicolas Cage

Nicholas Kim Coppola, plus connu sous le nom de Nicolas Cage, est un acteur américain. Il est né à Long Beach en Californie le 7 janvier 1964. Il est connu et reconnu pour avoir joué dans "Sailor et Lula" mais aussi "Leaving at Las Vegas", "Rock" ou encore "Volte/Face". Son personnage de Benjamin Gates a marqué sa carrière. Plus récemment, Nicolas Cage s'est illustré dans ses rôles dans "The Weather Man", "Next" ou encore "Hell Driver" et "Le Pacte".

Une enfance bercée par le Septième Art

Dès sa plus tendre enfance, Nicolas Cage baigne dans un milieu artistique. Sa famille, d'origine italienne, venue de la province de Matera, et allemande est essentiellement composée d'artistes. Il est le petit-fils du compositeur Carmine Coppola, le neveu du réalisateur Francis Ford Coppola et de l'actrice Talia Shire, et le cousin germain de la réalisatrice Sofia Coppola. Sa mère, Joy Vogelsang, est chorégraphe de danse et son père, Auguste Coppola, professeur de littérature comparée. Parmi ses frères, on retrouve, Christopher, qui est quant à lui, réalisateur et producteur de films indépendants. Très rapidement, Nicolas Cage se retrouve initié par son père aux arts : la littérature, le cinéma et l'art. Si bien que c'est à l'âge de 15 ans qu'il effectue ses premiers pas dans le monde de la comédie en présentant pendant l'un de ses étés un atelier d'art dramatique au Conservatoire américain de théâtre de San Francisco. Nicolas Cage se retrouve dans la même classe que Johnny Depp. Ce dernier l'aide d'ailleurs à trouver un agent. Nicolas Cage découvre alors plus en détail le cinéma lorsque grâce à son oncle, il obtient l'opportunité de faire une apparition dans le film "The Outsiders". Sa carrière débute.

Une carrière professionnelle fulgurante

Nicolas Cage termine alors ses études secondaires et se lance dans le septième art. Il décroche un rôle dans la série "Best of Times" et réussit à obtenir un petit rôle au cinéma dans la comédie américaine d'Amy Heckerling, "Fast Times At Ridgement High" en 1982. Il enchaîne avec d'autres films tels que "Rusty James" en 1983 réalisé par son oncle Francis Ford Coppola. Sa carrière commence alors à prendre son envol lorsque Nicolas Cage joue dans "Valley Girl" de Martha Coolidge, en 1983. S'en suit le long métrage "Birdy" d'Alan Parker qui obtient par ailleurs le prix spécial du Festival de Cannes lors de l'année 1985. Mais la performance qui le propulse sur le devant de la scène n'est autre que celle qu'il effectue dans un autre film de son oncle, baptisé "Peggy Sue s'est mariée" (1986). Nicolas Cage réussit même à séduire la chanteuse et actrice Cher qui exige que ce dernier soit à ses côtés pour jouer dans "Éclair de lune" (1987), réalisé par Norman Jewison. Les projets se suivent mais ne ressemblent pas pour l'acteur : il tourne avec les frères Coen pour une comédie intitulée "Arizona Junior" (1987), avec David Lynch pour un thriller romantique intitulé "Sailor et Lula" avant d’enchaîner avec pas moins de trois films : "Fire Birds" en 1989, "Zandalee" en 1991 et "Lune de miel à Las Vegas" en 1992. Dès lors, la notoriété de Nicolas Cage n'est plus à faire. L'acteur réussit à séduire les plus grands réalisateurs et ce, grâce à son jeu d'acteur. Cela lui permet d'ailleurs de désormais demander des cachets importants pour tourner dans un film.

1995 est l'année de la consécration pour Nicolas Cage qui obtient l'Oscar du meilleur acteur pour sa performance dans le film "Leaving Las Vegas". Film pour lequel il interprète le rôle d'un alcoolique suicidaire décidé à mettre fin à ses jours dans la ville de Las Vegas. Fort de ce succès, Nicolas Cage prend la décision de se pencher vers les films d'actions en enchaîne les blockbusters. On le voit dans "Rock" en 1996, "Volte/face" en 1997 ou encore "Les Ailes de l'enfer" la même année. Nicolas Cage entre alors dans le club très fermé des acteurs qui gagnent 20 millions de dollars par films, notamment pour sa prestation dans "60 secondes chrono" en 1999. Nicolas Cage continue d'entretenir sa réputation d'acteur bosseur. Pour ses rôles Nicolas Cage se prépare du mieux qu'il peut, en témoigne son rôle dans "Capitaine Corelli" (2001) pour lequel il apprend à chanter des airs d'opéra ou encore pour "Lord of War" (2005), où il apprend à démonter et remonter une mitraillette les yeux fermés. Nicolas Cage poursuit sa carrière avec les très bons films "Kick-Ass" de Matthew Vaughn en 2010, suivi de "Joe" de David Gordon Green en 2013 sans oublier "Le Chaos" (Left Behind) de Vic Armstrong.

Vie privée et convictions

Dans sa jeunesse, à ses 18 ans, Nicolas Cage est en couple avec l'actrice Elizabeth Daily. Leur relation ne dure que deux ans. Il fréquente pendant quelques temps l'actrice Uma Thurman avant d'avoir un fils, Weston Coppola Cage, en 1990 avec l'actrice américaine Kristina Fulton. Cinq ans plus tard, il se marie avec l'actrice Patricia Arquette, dont il divorce en 2001. Puis il vit une relation de quelques mois avec l’actrice Pénélope Cruz. Il se marie brièvement avec la chanteuse et célèbre héritière Lisa Marie Presley d'août à décembre 2002. Nicolas Cage se met alors en couple avec une serveuse de restaurant avant de l'épouser en juillet 2004. Tous deux sont les parents d'un petit garçon Kal-El Coppola, né en octobre 2005.

Nicolas Cage est catholique et vote en faveur du parti démocrate. Il a d'ailleurs soutenu le candidat John Kerry durant les présidentielles 2004. Nicolas Cage se voit, en 2009, nommé ambassadeur de bonne volonté des Nations unis contre la criminalité et les drogues. Impulsif, Nicolas Cage connait quelques déboires avec la justice. Il se fait arrêté en 2011 pour violences domestiques. Il connait quelques problèmes avec le fisc notamment.