Biographie de Mireille Darc

Grande comédienne française, actrice fétiche de George Lautner, Mireille Darc a débuté sa carrière au début des années 1960. Riche de nombreux succès, elle atteint le statut d'icône française dans les années 1970, et sa relation amoureuse avec Alain Delon fait la une des journaux. Victime d'un grave accident au début des années 1980, l'actrice est contrainte de réduire le rythme de ses tournages. En automne 2016, elle est frappée par 2 hémorragies cérébrales et reste dans le coma pendant plus d'un mois, avant de se réveiller. 

Mireille Darc en privé 

Née Mireille Aigroz à Toulon, d'une mère épicière et d'un père jardinier, Mireille Darc connaît, dans son enfance, les privations de la guerre. Sa famille est pauvre, mais Mireille Darc souffre surtout du manque d'amour de son père. Dans son livre Mon père, publié en 2008, Mireille Darc explique ainsi qu'enfant, elle avait dû supplier son père de ne pas se pendre sous ses yeux. Elle le soupçonne d'ailleurs de ne pas être son véritable géniteur. En 2006, elle fait d'ailleurs la rencontre d'une certaine Patricia qui lui affirme pouvoir communiquer avec les morts et avoir appris de la mère de Mireille Darc (décédée 10 ans auparavant) qu'elle avait effectivement trompé son mari avec le véritable père de la comédienne.
Elle s'intéresse au théâtre un peu par hasard, et fréquente le conservatoire.
Le succès qui arrive quelques années plus tard lui permet de côtoyer les plus grands acteurs, notamment Alain Delon, avec qui elle reste 15 ans en couple. Elle prend ainsi sous son aile Anthony Delon, fils d'Alain et Nathalie, le fils qu'elle ne pourra jamais avoir puisqu'une malformation cardiaque l'empêche à jamais de devenir mère. Victime d'une embolie cérébrale, Mireille Darc passe sa convalescence dans leur propriété de Douchy. Pendant ce temps, Alain Delon poursuit les tournages, et Mireille Darc apprend sa liaison avec Anne Parillaud. Le couple finit par se séparer mais tous deux restent très proches.
Dans les années 1980, Mireille Darc subit une opération à cœur ouvert, menée par le Professeur Chabrol. Cette opération fait suite à un grave accident de voiture dans le tunnel du Val d'Aoste. Egalement victime d'une fracture de la colonne vertébrale, elle reste 3 mois à l'hôpital, et doit se résoudre à abandonner le cinéma. Elle est décorée de la Légion d'Honneur en 2006 par Jacques Chirac, puis est faite officier de la Légion d'Honneur en 2016, et obtient 3 ans plus tard le titre de commandeur de l’Ordre national du Mérite. Ces titres viennent récompenser une carrière extraordinaire, mais aussi son engagement auprès d'associations humanitaires.
2016 est encore une année difficile pour la star : en septembre, elle est victime de 2 hémorragies cérébrales successives, qui provoquent un coma. Les médecins estiment heureusement que les accidents ne devraient pas laisser de séquelle. En octobre 2016; l'actrice est de nouveau capable de communiquer avec ses proches.

Mireille Darc en public

Après avoir terminé le conservatoire de Toulon avec un prix d'excellence et une lettre de recommandation, Mireille Darc emménage à Paris pour tenter sa chance en tant qu'actrice. Elle rêve de faire la fierté de sa mère et de ses frères, mais la gloire n'arrive cependant pas tout de suite. Pour survivre dans la capitale, elle enchaîne les petits boulots avant de décrocher un contrat de mannequin. Après avoir fait ses premiers pas dans de petits théâtres parisiens, ses rôles dans les téléfilms La Grande Bretêche et Hauteclaire ou le bonheur dans le crime lui offrent ses 1ers succès publics.
En 1963, son rôle dans Pouic-Pouic, avec Louis de Funès et Jacqueline Maillan, l'impose parmi les grands espoirs d'une jeune génération d'actrices. Dans les années 1970, sa célébrité grandit encore avec ses multiples collaborations avec Georges Lautner (13 films au total), Michel Audiard ou Yves Robert. Elle tourne avec les plus grands : Lino Ventura, Bernard Blier, ou Jean Lefebvre. Elle s'épanouit dans différents registres, y compris celui de la comédie. Dans Le Grand Blond avec une chaussure noire, elle donne la réplique à Pierre Richard, qu'elle retrouve dans Le Retour du grand blond.
Son accident de voiture la conduit à s'éloigner des plateaux de cinéma en pleine gloire. Elle reprend sa carrière dans les années 1990, cette fois à la télévision, et reconquiert son public avec des fictions telles que Terre Indigo ou Les Cœurs brûlés. Plus récemment, on a pu la voir dans Franck Riva ou dans Le Grand Restaurant II. Mireille Darc a aussi prouvé son talent de réalisatrice de documentaires. Elle collabore avec de grandes émissions : Envoyé Spécial, Des Racines et des ailes
En 2015, France 2 diffuse son documentaire Elles sont des dizaines de milliers sans abri. Sa carrière se poursuit aussi au théâtre, notamment dans la version française de Sur la route de Madison, qui signe ses retrouvailles avec Alain Delon.