Les mères de famille, on le sait, sont fréquemment les victimes d'une pression effroyable, et de toutes parts : l'école, le boulot, la famille... Etre une mère parfaite tout en s'épanouissant dans son job et en comblant d'amour son conjoint est devenu un challenge, et une sacrée arme de culpabilisation pour celles qui osent réclamer un peu d'attention pour elles. Surfant sur la vague de rébellion née sur le net au cours de ses dernières années, Bad Moms nous livre les aventures délirantes de 3 mères de famille au bord du burn-out. Casting éblouissant et gags politiquement incorrects, le nouveau film des scénaristes de Very Bad Trip nous donne comme une méchante envie de faire un feu de joie avec les doudous de nos petits cœurs.

Bad Moms : le craquage intégral de mères trop parfaites

Amy est une femme moderne : elle mène tambour battant sa carrière, son mariage et l'éducation de ses enfants, prépare le petit-déj' tout en consultant ses mails et en préparant les gâteaux de la prochaine kermesse de l'école. Sauf qu'à trop vouloir en faire, elle s'est un peu oublier. Le jour où la présidente de l'association des parents d'élèves, charmant mélange de Martha Stewart et de Kim Jong Un, bousille une fois de trop sa journée, Amy craque : marre d'être une mère parfaite, elle prend la fuite pour vivre une seconde jeunesse, loin de sa famille et de son club de psychopathes de la discipline positive. Et comme elle est partageuse, elle entraîne dans son sillage 2 autres mamans en plein craquage. Au programme : beaucoup de cocktails, une razzia dans un supermarché, et des fiestas comme elle n'en ont plus connu depuis leur 1ère péridurale. Seul problème : leur révolte fait des émules, ce qui n'est pas franchement du goût de Gwendoline, l'intraitable meneuse des mères esclaves.

Un casting qui fait saliver

Pour assurer le succès de sa toute nouvelle production, Metropolitan Films a mis les gros moyens : l'équipe de Very Bad Trip (Jon Lucas et Scott Moore) est aux commandes du scénario et de la réalisation. Côté casting, on a droit à un déluge d'acteurs bankable : Mila Kunis dans le rôle-titre, Kristen Bell et Kathryn Hahn dans ceux de ses potes d'évasion, Christina Applegate en mère dictatoriale, Jada Pinkett-Smith en âme damnée en tailleur rose, sans oublier la chanteuse Kesha en guest-star ! Eh oui, c'est un vrai film de filles, de quoi faire rougir les machos de l'industrie hollywoodienne. On s'attend donc à une comédie gentiment vacharde à la Bad Teacher : pas forcément révolutionnaire, mais qui fera beaucoup de bien aux mamans overbookées qui préparent déjà le coup de feu des grandes vacances.

Sortie le 29 juillet 2016 aux Etats-Unis, le 3 août en France.

Affiche du film

Lire aussi