Biographie de Michel Sardou

Michel Sardou est un auteur-compositeur et interprète français né à Paris en 1947.

Enfance berçée par le spectacle

Le milieu du spectacle est une affaire de famille chez les Sardou. Michel est le petit-fils du comédien et humoriste Valentin Sardou et le fils de la danseuse et comédienne Jackie Sardou et du comédien Fernard Sardou. En 1964, il passe la première partie de son bac, puis tente de se faire un nom dans la scène française.Il chante alors dans des cabarets de Montmartre dont celui du Chez Fernard Sardou où il exerce également le métier de serveur.En parallèl, Michel Sardou prend des cours de théâtre. 

Une légende de la chanson française

Les débuts peu convaincants

En 1965, il est figurant dans le film Paris brûle-t-il ? de René Clément.C'est à cette même période que Michel Sardou signe un contrat avec Barclay Records pour le 45 tours de la chanson Le Madras coécrite avec Michel Fugain et Patrice Laffont. Le single passe inaperçu, il enchaîne ensuite la sortie de nombreux 45 tours, qui ne trouve guère plus de succès.En 1966, il s'associe avec Jacques Revaux, son compositeur historique puis part faire son service militaire. En 1967, il sort son titre très controversé Les Ricains et ses paroles pro-américaines qui font également référence à la Libération.La chanson est censurée par le Président Charles de Gaulle qui ne souhaite pas la diffuser à l'ORTF. Jusqu'en 1970, Michel Sardou sort des singles qui ne connaissent pas le succès escompté. Face à cela, Eddie Barclay décide de se séparer du chanteur en 1969. Sardou va alors créer avec son compositeur Jacques Revaux, le label Tréma, qui produit encore et toujours ses albums. 

Le succès arrive enfin ! 

En 1970, il sort son album J'habite en France avec le tube Les Bals Populaires, qui devient le plus gros succès de 1970. Les extraits J'habite en France et Mourir de plaisir connaissent le même succès.Il obtient ainsi de la part du Président de la République, Georges Pompidou, le prix de l'Académie Charles-Cros.Toutes les autres sorties de disques vont être des succès : Le rire du sergent (1971), Le surveillant général (1972), Les Vieux Mariés, Les Villes de Solitude (1973), Une fille aux yeux claires (1974) ou encore La Maladie d'amour (1973).La même anné, le chanteur est accusé de sexisme par des groupes féministes à cause des chansons Les villes de solitude (parlant du viol d'une femme par un homme alcoolique) et Les Vieux mariés et ses paroles perçues comme étant patriarcales.En 1974, Michel Sardou rejoint Johnny Hallyday sur scène, avec lequel il chantera en duo La Musique que j'aime. En 1975, il sort le 45 tours Le France, extrait de l'album Les Vieilles, rendant hommage au paquebot du même nom.Le titre se vend à plus d'1 millions d'exemplaires.

Un chanteur polémiste

Avec la sortie de l'album Les Vieilles, Michel Sardou va mettre encore plus d'huile sur le feu des polémiques dont il fait déjà l'objet. Après le single J'accuse, il est accusé de racisme et de faire l'apologie du colonialisme (pour le titre Le Temps des colonies) ou encore celui de la peine de mort (avec Je suis pour).Médias et artistes se livrent une guerre sans merci entre les pro et les anti-Sardou. S'il reçoit le soutien d'artistes (pourtant engagés à gauche) comme Yves Montand, Serge Reggiani, Bernard Lavilliers ou Maxime Le Forestier, plusieurs"comités anti-Sardou" se forment dès 1977 afin d'empêcher le chanteur de se produire sur scène. Si ce n'est la plupart du temps que des insultes, une bombe fut retrouvée à Bruxelles où il devait se produire pour deux dates. 

Le chanteur s'adoucit

Si ses chansons consevrent un caractère engagé (Le Prix d'un homme et Monsieur Ménard), Michel Sardou décide de s'adoucir légèrement.En 1977, il sort l'album La Java de Broadway avec le single éponyme et la ballade Dix ans plus tôt. L'album se vend à plus d'1 millions d'exemplaires.En 1978, il sort l'album Je vole avec les tubes En chantant et Je vole, qui sont également un carton.Après les albums moins marquants de Verdun (1979) et Victoria (1980), Michel Sardou est sur le double album de la comédie musicale Les Misérables adapté du roman du même nom de Victor Hugo. L'album Les Lacs du Connemara en 1981 avec le single éponyme, Je viens du sud et Etre une femme explose les records de ventes.Il joue à de nombreuses reprises à guichets fermés dans des salles telles que le Palais des Congrès ou le Palais Omnisports de Paris-Bercy. Il reprend son ton engagé avec des titres tels que Afrique adieu, le chanteur de jazz, Musulmanes (1986) (accusé à tort de racisme, alors qu'il leur rend hommage), Vladimir Ilitch (1983) (qui dénonce les dérives du communisme en URSS) ou encore Les Deux Ecoles (1984). En 1987, Michel Sardou remporte la Victoire de la musique de la chanson originale pour Musulmanes. Il en reçoit une nouvelle en 1990 pour avoir rassemblé le plus grand nombre de spectateurs lors de sa tournée (il obtiendra ce titre une deuxième fois en 1999). En 1988, Michel Sardou sort le disque Le Successeur, propulsé par les singles La même eau qui coule ou Attention les enfants...danger. En 1989, il est aux côtés de Charles Aznavour ou encore Vanessa Paradis dans la chanson caritative Pour toi Arménie. La même année, il rejoint son ami Coluche dans les Restos du Coeur et participe aux Enfoirés avec Johnny Hallyday, Eddy Mitchell et Jean-Jacques Goldman (il réitèrera sa présence dans la troupe en 1998, 2004 et 2005). 

Les années 1990-2000 : de nouveaux projets

En 1990, Michel Sardou sort l'album Le Privilège avec les singles Marie-Jeanne, Le Privilège et Le vétéran, qui se vend à plus 1 millions d'exemplaires. Il obtient la Victoire de la musique du Meilleur interprète. La même année, il joue dans le film Promotion Canapé avec Thierry Lhermitte En 1992, l'album Le Bac G avec le morceau éponyme provoque la fureur du ministre de l'éducation national, Lionel Jospin, qui le qualifie de réactionnaire. En 1994, il sort l'album Selon que vous serez, etc., etc.En 1997, il collabore avec Johnny Hallyday et Eddy Mitchell sur la chanson sur le titre Mon dernier rêve sera pour toi dans l'album Salut.En 2001 sort l'album Français coécrit avec Michel Fugain.La même année, il se lance dans le théâtre et achète le théâtre de la Porte-Saint-Martin. Il joue le rôle principal dans la pièce L'Homme en question. Il revend son théâtre en 2002. En 2004, il sort l'album Du plaisir, qui se vend à plus d'1 millions d'exemplaires et propulsé par le duo avec Garou, La Rivière de notre enfance. Il devient dans le même temps le parrain de l'émission Star Academy. En 2006, le chanteur sort le double album Hort Format comprenant un duo avec Chimène Badi. De 2007 à 2009, il joue avec son fils Davy Sardou dans la pièce Secret de famille. En 2010, l'album Etre une femme 2010 paraît avec un remix du titre éponyme par DJ Laurent Wolf et Voler en duo avec Céline Dion.Après de nombreuses dates entre 2011 et 2013, Michel Sardou est à l'affiche de la pièce de théâtre Si on recommençait en 2014. Le film d'Eric Lartigau La Famille Bélier avec Louane Emera rend hommage à l'ensemble du répertoire de Michel Sardou, dont la chanson Je vole interprétée par l'actrice principale. Une polémique naît entre la jeune comédienne et Michel Sardou après que celle-ci ait qualifié le morceau de "ringard". De 2015 à janvier 2016, il joue aux côtés de Marie-Anne Chazel dans la pièce Représailles

Une grande gueule 

Michel Sardou n'hésite pas à s'en prendre à tous les hommes politiques, de gauche comme de droite. N'aimant pas l'actuel Président de la République François Hollande, il est en revanche un ami et un soutien de longue date de Nicolas Sarkozy, l'ancien Président de la République. Mais les deux amis seraient en froid depuis que Michel Sardou a indiqué avoir voté blanc lors des élections présidentielles en 2012. Ennemi du "politiquement correct", Michel Sardou a poussé de nombreux coups de gueule sur différents sujets qui le tenaient à coeur (il a notamment  déclaré en 2014 que Johnny Hallyday était un "con"). En 2015, le chanteur s'est exprimé au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV et RMC concernant la crise des migrants, disant qu'il était favorable à les accueillir, mais qu'on ne pouvait les garder indéfiniment. Des propos qui ont à nouveau suscité la polémique. 

Même si leurs avis politiques divergeaient, Michel Sardou a été décoré de la légion d'honneur en 1993 par le Président de la République, François Mitterand

Vie privée 

En 1965, Michel Sardou se marie avec Françoise Pettré. De leur union sont nées Sandrine en 1970 et Cynthia en 1973. Le couple divorce en 1977.La même année, le chanteur se marie à Elizabeth Haas (surnommée "Babette") avec qui il a un fils Romain né en 1974 et Davy en 1978. Après de nombreuses infidélités, les deux époux divorcent en 1999. Michel Sardou se marrie une troisième fois en 1999 avec Anne-Marie Périer, ancienne rédactrice en chef de Elle. C'est Nicolas Sarkozy, alors maire de Neuilly-sur-Seine à cette époque, qui les marrie. Michel Sardou est 5 fois grand-père : Loïs (fils de Sandrine), Aliénor, Gabriel et Victor-Scott (les enfants de Romain) et Lucie (la fille de Davy). Michel Sardou est également un passionné de sport hippique.Il possède d'ailleurs 7 chevaux de course.