Michaël Youn n'a pas apprécié la leçon de civisme qu'il a reçue sur Twitter après son commentaire sur les impôts. Critiqué et moralisé des hommes et des femmes politiques, il a pris le temps et contre-attaque, se cachant derrière l'inimitable Serge Gainsbourg.

Michaël Youn ou la défense du pauvre

Le 1er octobre, Michael Youn a balancé un tweet qui lui a valu la pire claque de sa vie. En illustrant le fait de payer des impôts en mangeant la moitié du pain au lait de sa fille, il n'a fait rire personne. Bien au contraire, Cécile Duflot, Axelle Lemaire et bien d'autres lui sont rentrés dedans en réponse à son tweet. Le reste des tweetos a fini de crucifier Michaël qui a visiblement du mal à digérer.

Ce 2 octobre, il se lâche et s'en prend aux politiciens qui selon lui ne font pas leur boulot. Il a tweeté : 

Et comme si ça ne suffisait pas, Michaël Youn s'aventure sur un terrain miné en évoquant Serge Gainsbourg qui lui aussi en son temps avait critiqué la fiscalité française qui engloutissait une bonne partie de ses revenus. C'était en 1984. Invité sur le plateau de l'émission 7/7, tournée en direct, il avait sorti un billet de 500 francs et l'avait brulé, ne gardant qu'un petit bout en main, à la limite de se brûler les doigts, pour montrer ce qu'il lui restait une fois qu'il avait payé l'Etat.

En plein délire, l'humoriste a donc tweeté : 

Grand mal lui en a pris. Loin de calmer le feu, ces nouveaux tweets ont déclenché la haine d'internautes qui encore une fois tournent l'interprète de Fatal Bazooka en dérision. L'acteur se fait terminer comme jamais. Morceaux choisis :