Son père est toujours l’un des comédiens les plus appréciés des Français, 34 ans après sa mort, mais Daniel de Funès aura préféré l’anonymat malgré son célèbre patronyme. Le premier fils de Louis de Funès est décédé lundi 23 janvier à l’âge de 79 ans, rapporte Le Courrier Picard. Le 12 janvier dernier, il avait été victime d’un accident vasculaire cérébral et hospitalisé à Creil dans l’Oise. Issu du premier mariage de l’acteur avec Germaine Carroyer, décédée en 2011, Daniel de Funès n’a malheureusement pas pu grandir auprès de son père, avec qui il entretenait pourtant une relation complice.

Daniel de Funès, le fils "caché"

Daniel de Funès est né en 1937, un an après le mariage de Louis de Funès avec Germaine Carroyer. Malheureusement, le couple divorce en 1942, et Daniel reste auprès de sa mère. L’année suivante, Louis de Funès épouse en secondes noces Jeanne, qui deviendra la mère de ses deux autres fils, Patrick et Olivier, et qui lui permettra de devenir l’immense acteur que l’on connaît. Cependant, Jeanne régit bien des aspects de la vie de son époux, à commencer par sa vie privée. Elle entreprend donc de couper les liens de Louis de Funès avec Daniel. Malgré tout, le comédien continuera de voir son premier fils, en cachette. "Il m'apportait des électrophones pour écouter du jazz, confiait Daniel de Funès à Gala en 2011. Sans jamais avoir pris de cours, c'était un pianiste hors pair, un excellent danseur et un dessinateur habile. Il m'a probablement donné ce côté artiste." Daniel a donc grandi loin de son illustre père, est devenu graphiste et a eu deux enfants, que Louis de Funès voyait régulièrement, là encore en cachette de Jeanne, jusque dans les années 60. Par la suite, les visites se sont faites de plus en plus rares, et Daniel de Funès apprendra finalement la mort de son père à la radio. Il ne sera pas convié aux funérailles.

Patrick et Olivier, les autres fils de Funès

Contrairement à Daniel, Patrick et Olivier de Funès ont eux grandi auprès de leur père. Patrick est devenu médecin et écrivain, de même que sociétaire des Grosses Têtes en 2009 et 2010. Le public se souvient davantage d’Olivier, qu’on a pu voir auprès de son père dans Fantômas se déchaîne, Le Grand Restaurant, Hibernatus ou encore Les Grandes Vacances. Il mettra finalement un terme à sa carrière de comédien en 1971 et deviendra pilote de ligne. Olivier de Funès revient vers le cinéma en 2013 en prêtant sa voix à l’un des personnages de Pourquoi j’ai pas mangé mon père de Jamel Debbouze, où le personnage de Vladimir arborait les traits et les expressions de Louis de Funès.