Tout le monde n'a pas la chance de s'appeler Kylie. Et si on parle plus de la soeur Kardashian que de l'interprète de "Can't Get You Out Of My Head", c'est pourtant cette dernière qui a remporté une bataille juridique.

K vs K

En 2014, Kylie Jenner, la soeur de Kim Kardashian se dit que faire de son prénom une marque déposée ne serait pas si idiot. Idée probablement soufflée par sa maman et manager, Kris Jenner. La jeune femme se rend donc au bureau des brevets et des marques commerciales pour déposer sa marque. Mais une autre Kylie se révolte contre cette idée et décide de saisir la justice pour arrêter Kylie Jenner. Mais Kylie Minogue ne se contente pas de cela et à travers ses représentants publie une lettre dans le Mail Online dans laquelle elle traite la petite-amie de Tyga de "star de téléréalité de second plan.". 

Les chevilles qui enflent

De son côté, Kylie Minogue, qui vient de se séparer de fiancé, Joshua Sasse, est elle une "artiste, une militante et une survivante du cancer du sein avec une renommée internationale connue sous le nom de Kylie.". Kylie Jenner est du haut de ses 19 ans à la tête d'une marque de cosmétique estimée à plusieurs millions de dollars qui cartonnent aux US. Mais c'est finalement Kylie Minogue qui a remporté ce 4 février la bataille juridique, ce qui interdit à la cadette de la famille Kardashian de transformer son prénom en une marque.