Aujourd’hui les jardiniers se font de moins en moins présents, remplacés (eux aussi) par des machines. On trouve également moins de maisons fleuries, plus de bâtiments et de béton à la places d’anciens espaces verts. C’est pourquoi le Royaume-Uni accorde une grande importance aux traditions horticoles. Le Chelsea Flower Show fait partie de ces nombreuses traditions; il a ouvert ses grilles mardi dernier, le 24 mai pour une nouvelle édition. Lieu de rendez-vous pour les amoureux de la nature mais également pour la famille royale qui, comme à son habitude, y a fait une apparition... Très remarquée ! 

Le Chelsea Flower Show: mais c'est quoi ?

L'exposition horticole, qui a vu le jour en 1913, se tient dans l’enceinte de l’Hôpital royal de Chelsea à Londres (Angleterre). Initié par la Royal Horticultural Society (RHS fondé en 1804), cet événement est la plus célèbre manifestation de ce genre au Royaume-Uni (et peut-être même dans le monde ! ). On y trouve tout type de jardins soumis au vote d’un jury très exigeant. Sont notés: la créativité, l’innovation mais aussi la qualité des plantes qui composent le jardin.
Le but du Chelsea Flower Show est de rendre le pays plus vert et de promouvoir une forme plus naturelle de décoration extérieure. Pour arriver à ses fins, l’exposition bénéficie de beaucoup de publicité, notamment sur la célèbre BBC qui lui consacre des heures entières de programmes ! Une stratégie qui semble bien fonctionner puisque cette grande foire florale réunit près de 157.000 visiteurs. Les billets sont vendus très en avance, le prix pour les visiteurs tournant autour de 30 à 100 livres (de 40 à 130 euros, ndlr)
 

La famille royale (presque) au complet 

Cette année encore, le Chelsea Flower Show (qui se déroule que 24 au 28 mai) fut le lieu de réunion de la famille royale, venue arpenter les sentiers fleuris de l’hôpital Royal de Chelsea. D’autres personnalités sont également passées pour admirer les époustouflantes créations végétales.  En plus des habituels jardins plus fleuris les uns que les autres, les visiteurs de l’édition 2016 ont le privilège de découvrir la Rossano Charlotte. Cette nouvelle variété de fleurs a été baptisée en l’honneur de la petite Charlotte, l’adorable enfant du couple Princier (Prince William et Kate Middleton). Les visiteurs profiterons également d’un jardin sur l’esclavage moderne réalisé par Juliet Sargeant (première horticultrice noire). Le coquelicot, symbole de ceux qui sont morts au combat et véritable emblème du Royaume-Uni, a lui aussi sa place dans l’exposition. Phillip Johnson a imaginé un champ de 300000 coquelicots tricotés mains, installé en hommage aux soldats britanniques morts sur le champ de bataille. Un joli visuel bien coloré ! Elizabeth II a elle aussi eut droit à un petit cadeau. Un portrait de la reine, composé de 10000 fleurs, a été érigé en son honneur.