Karisma arrive dans Les Marseillais VS Les Ch'tis contre le Reste du monde dans la joie et la bonne humeur. L'ex-candidate de Secret Story, vue dans Friends Trip a beaucoup apprécié son passage dans le programme de W9 et nous l'a fait savoir. Elle a profité de cette interview pour nous parler de projets qui nous tiennent à coeur, dont Children of Nepal, son association pour les enfants de son pays natal.

S : As-tu regardé un peu les épisodes même si tu n'y es pas encore ? 

K : Non pas du tout. Je ne me regarde pas à la télé, je ne m'aime pas.

S : Pourquoi avoir accepté cette nouvelle émission dans ce cas ?

K : C'est le concept qui m'a plu. L'idée de me confronter à d'autres candidats.

S : En quoi c'est différent de ce que tu as fait avant ? 

K : Ce n'est pas du tout pareil que Secret Story. Là, il y a des épreuves, du challenge. On se bat pour une équipe.

S : Ça n'a pas été trop dur physiquement ? 

K : Nan ça a été à ce niveau-là.

S : Quelle a été ta pire épreuve ? 

K : Je ne peux pas trop donner de détails, mais c'est une épreuve aquatique.Vous verrez bien.

S : Avec qui tu t'es le mieux entendue ? 

K : J'ai eu une réelle entente avec Nadège. C'est une fille super. Dans le fond c'est une fille très bien.

S : Ce n'est pourtant pas l'image qu'on a d'elle...

K : La télé donne une image qui n’est pas la votre. Moi je suis la fille qui s’entend bien avec tout le monde, la petite fille gentille, et ça me va. Même si je ne suis pas que ça.

S : Tu connaissais déjà Nadège grâce à Friends Trip 2, non ? 

K : Pas du tout. On a fait la même émission, mais je ne l'ai pas vue, on s'est croisées.

S : Quel est ton meilleur souvenir dans Les Marseillais ?

K : Les moments passés avec les gens, les délires.

S : Et le pire ?

K : On le verra à la télé (rires).

S : Hormis Nadège, as-tu gardé contact avec des gens de la télé-réalité, et notamment de Secret Story 9 ? 

K : Oui avec Loïc, sa soeur Emilie et Mady de Friends Trip.

S : Quels sont tes projets en dehors de la télé-réalité ? 

K : Mon association Children of Nepal. Le but est de venir en aide aux enfants népalais. On va construire des maisons avec des soins, une école. Ça a mis un an à se faire, mais ça me tient énormément à coeur. 

S : Tu t'étais aussi lancée dans la création de sacs à main, non ?

K : Oui c'est vrai, je veux créer ma ligne de sacs à main. Mais c'est en suspens pour le moment. Priorité à mon association. Mais les bénéfices de mes sacs à main iront en partie à mon association. Je peux aussi vous dire que je suis dans l'écriture dans livre.

S : Sur quel sujet ? 

K : Sur ma vie, mon adoption. J'ai une histoire assez particulière. Je vais parler de moi, il y a eu Secret, la télé et il y a le Népal. 

S : En parlant de votre adoption et du Népal, es-tu toujours en contact avec ta soeur jumelle ? 

K : Oui j'ai contact avec ma soeur, mais je ne suis pas retournée au Népal pour le moment. J'y vais prochainement.

S : Est-ce qu'avoir de la famille au Népal t'aide pour ton association ? 

K : Oui. J'ai des connaissances au Népal, des personnes haut placées, des avocats, etc. qui ont pu m'aider. Il y a beaucoup de paperasse à gérer.

S : Ton asso s'appelle Children of Nepal, tu aurais pu apposer ton nom. Pourquoi ne pas le faire ? 

K : Je ne veux pas me mettre en avant. L'important c'est mon association. J'ai fait de la télé pour parler du Népal et avec mon association en tête. Je ne veux pas qu'on parle de moi, mais de mon association. J'ai fait de la télé pour pouvoir aider mon pays.

S : Que peut-on te souhaiter pour la suite ? 

K : Le succès de mon association avant tout chose.