Biographie de Juan Carlos

Juan Carlos naît le 5 janvier 1938 à Rome, où sa famille vit en exil. Fils de Juan, comte de Barcelone et de María de las Mercedes de Borbón, il est le petit-fils du roi Alphonse XIII d’Espagne et un membre de la branche espagnole de la maison de Bourbon. Très vite, son grand-père est écarté du pouvoir par la deuxième République puis par l’avènement au pouvoir de Francisco Franco. Ce dernier désigne alors comme futur roi Juan Carlos à condition qu’il soit envoyé dans des écoles militaires réputées. Le 29 mars 1956, Juan Carlos commet l’irréparable : il tue accidentellement son frère cadet Alfonso d’un coup de pistolet, dans la résidence de ses parents à Estoril, au Portugal. L’arme avait été offerte par Franco lui-même quelques semaines auparavant. Dès 1961, Juan Carlos est nommé prince d’Espagne, un titre créé par le chef d’Etat afin de remplacer celui de prince des Asturies. Il occupe, dès lors, le palais de la Zarzuela et épouse, le 14 mai 1962 à Athènes, Sofía de Grèce. De cette union naîtrons deux filles et un fils : l’infante Elena (née en 1963), l’infante Cristina (née en 1965) et le prince Felipe (née en 1968). En 1975 il est nommé capitaine général des forces armées. Deux jours après la mort du général Franco, le 22 novembre 1975, Juan Carlos est couronné. Il a tout juste 37 ans. Il se consacre alors à la démocratisation du système espagnol et s’applique à moderniser son pays. La royauté de Juan Carlos 1er sera souvent ébranlée par de nombreux scandales, notamment à cause de leur train de vie. L'affaire Nóos, mettant en évidence le détournement de 6,5 millions d’euros de fonds public, marque la mémoire des espagnols. Elle implique le gendre du roi, Iñaki Urdangarin, ainsi que sa fille, l’infante Cristina. A 76 ans, 39 ans après avoir accédé au trône, le roi d’Espagne abdique, le 2 juin 2014, en faveur de son fils, le prince Felipe des Austuries.