A l'issue de 48h de garde à vue, Jean-Marc Morandini a été déféré devant le parquet ce vendredi 23 septembre selon LCI, en vue d'une éventuelle mise en examen.

Retour sur l'affaire Morandini

Tout commence par un article dans Les Inrocks : la société de production de Morandini aurait contacté de jeunes acteurs afin qu'ils passent un casting pour une web-série nommée "Les Faucons". On aurait demandé aux comédiens d'envoyer des vidéos d'eux en train de se masturber. Le journal affirme aussi que Jean-Marc Morandini aurait reçu des acteurs dans son bureau et aurait pris des photos d'eux nus. 4 épisodes de la série "Les Faucons" sont bien tournés mais certains comédiens regrettent amèrement l'expérience : ""Morandini m'a pris sous son aile pour me faire faire des choses plus poussées. Je suis désespéré de voir qu'une personne peut en venir à ça." explique un des acteurs à Fanny Marlier, la journaliste qui a mené l'enquête pour l'hebdomadaire culturel. 

Jean-Marc Morandini en garde à vue

L'animateur était entendu depuis 2 jours par la brigade de protection des mineurs de Paris. Dans l'après-midi, un face à face avec ses accusateurs a été organisé par la police. Parmi eux, un jeune homme âgé de moins de 16 ans à l'époque des faits, il accuse l'animateur de lui avoir envoyé des avances sexuelles par SMS. Il affirme aussi que Jean-Marc Morandini lui aurait demandé de se masturber devant lui, alors que l'autre comédien explique qu'il aurait dû se déshabiller durant un casting. Le producteur clame son innocence depuis l'organisation d'une conférence de presse le 19 juillet 2016. Mercredi dernier, une perquisition s'est déroulée au domicile de Morandini, du matériel informatique a été saisi.