L'épisode 11 se termine sur la révélation à Jane de sa véritable identité. Elle est bien Taylor Sway... Et les tatouages de Jane continuent de dévoiler leurs secrets.

Super soldat

Lire aussi

Oscar donne une mission à Jane : remplacer le stylo de Mayfair par une réplique. De retour au FBI, elle tombe sur Weller qui prétend ne pas s’être rendu à leur rendez-vous, alors qu’il l’a attendue. Ils sont d’accord pour se dire que ça ne peut pas marcher entre eux, malgré leurs sentiments évidents. Pendant ce temps, un soldat nommé Charlie Napier est retrouvé errant sur une route par un homme en voiture qui le mène à la base militaire la plus proche. Sur place, Charlie se met soudain à paniquer et tue deux soldats ainsi que son chauffeur. Patterson découvre que le nom de Charlie et de trois autres personnes sont tatoués sur Jane. Ces quatre soldats sont tous censés être morts dans des explosions. Le FBI parvient à arrêter Charlie, mais sa mémoire est effacée, comme celle de Jane. Charlie est finalement emmené par des officiels de l’armée, mais est enlevé lors de l’attaque de leur camion. Le FBI découvre alors que Charlie fait partie d’une expérience visant à créer des supers soldats, et qu’il est le seul survivant. Lindsay Sparicino, le docteur qui l’a transformé, a réussi à lui injecter une nouvelle dose, et Charlie ne se souvient pas de l’équipe. La jeune femme est rapidement maîtrisée, mais Charlie s’attaque à Jane, et Weller l’abat. Jane, contrariée par la mort de Charlie, a un nouveau flashback : un supérieur militaire l’accueille dans la mission Orion, mais elle ignore toujours de quoi il s’agit. Elle se décide à échanger les stylos de Mayfair et retrouve Oscar. Elle sait qu’il ne s’agissait que d’un test pour montrer sa loyauté et interroge Oscar sur Orion. Il lui répond que c’est à Orion qu’elle est morte.
La suite la semaine prochaine !