Le fashion top flop de ce week-end est exclusivement consacré à Gigi Hadid qui a tenté d'oublier sa récente rupture amoureuse avec Zayn Malik en faisant plusieurs sorties en ville. Le top model s'est affichée dans trois looks différents, parmi lequel on compte un fail mode. 

Transparence et velours

©LuMar Jr/AFF/ABACA

Tout le monde avait les yeux rivés sur Gigi Hadid lors de son arrivée sur le tapis rouge des Spike TV's Guys Choice 2016 qui se sont tenus le 4 juin dernier. Pour cette sortie officielle depuis sa rupture avec Zayn Malik, le top model avait opté pour une mini robe qui combinait astucieusement plusieurs effets et matières : le velours et la transparence. Côté accessoires, Gigi a fait simple puisqu'elle n'a misé que sur de fines sandales dorées, et elle fait bien car la robe attire déjà beaucoup l'attention. On est aussi fan de sa mise en beauté très naturelle et sa chevelure lâchée, façon sirène.

Bitchy vibes

©De Boer Sara/Startraks/ABACA

La veille, Gigi Hadid était présente à un événement de la marque Gemey Maybelline dont elle est l'égérie. Et pour l'occasion, la blonde a voulu la jouer "vamp sexy" : elle était vêtue robe courte et bleue, signée David Koma, qui présentait deux zips remontés afin de dévoiler davantage ses jambes de déesse. La BFF de Kendall Jenner a fait simple côté accessoires (des escarpins argentés Gianvito Rossi et un choker au cou) puisque sa mise en beauté est chargée. Gigi Hadid avait misé sur un wet hair avec les cheveux ramenés en arrière et un rouge à lèvres dans les tons marrons, accordé à sa manucure. On valide !

Patchwork étrange

©GSI/ABACA

Après cet événement Maybelline, Gigi Hadid a été vue dans les rues de Los Angeles, rejoignant sa voiture. L'Américaine avait laissé tomber sa robe sexy pour une tenue plus confortable, mais étrange car elle mélangaeit des styles trop différents. Avec sa mise en beauté impeccable de soirée et son choker scintillant, l'ex de Zayn portait un t-shirt blanc basique, un legging de sport bleu de la marque Under Armour, un bomber rouge satiné signé Philip Atler, des baskets de running Nike et un sac à main noir Versace. Un mélange étrange qui ne passe pas.