L'hommage national aux victimes de l'attentat de Nice, le 14 juillet 2016 a été extrêmement émouvant. La cérémonie, retransmise sur TF1 et France 2, a eu lieu ce samedi 15 octobre dès 11h. Initialement prévu pour le vendredi 14 octobre, pile trois mois après le drame, l'hommage a été reporté au lendemain à cause des intempéries balayant Nice. La Promenade des Anglais, lieu symbolique mais encore trop chargé d'émotion, a été délaissé au profit de la Colline du Chateau. Un périmètre de sécurité énorme a été installé : les caméras des journalistes ont été interdites pour préserver l'intimité des 2 000 personnes attendues. Parmi elles les familles des 86 victimes, mais aussi des personnalités politique comme Christian Estrosi, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy ou encore François Hollande.

L'émotion de Julien Clerc

Cindy Pellegrini, 34 ans, a perdu six membres de sa famille lors de la tuerie de Nice. C'est elle qui a ouvert la cérémonie avec un discours poignant. Insistant sur les valeurs de la République Française, elle a dénoncé avec force "Un suicidaire qui a agi au nom d'une religion qui n'est pas la sienne". L'espoir de Cindy Pellegrini ? Que "cette cérémonie les fera revivre un instant". Son discours a été applaudi par tous, notamment par Julien Clerc, visiblement très ému. Ce dernier a ensuite chanté son titre Utile.

Le discours de François Hollande

Les noms et âges des 86 victimes ont été récités dans un silence de plomb. A chaque nom donné, des étudiants ont planté une rose blanche. L'occasion d'observer la grande émotion de Christian Estrosi, les larmes aux yeux. Après une minute de silence, François Hollande a entamé un long discours citant la plus agée des victimes, Mario, 92 ans, mort avec sa compagne. Mais aussi le plus jeune, Léana, 2 ans, décédée avec son cousin et sa grand-mère. Le président de la République a conclu sur "Nous faisons le serment à la nation que nous n'oublierons pas ces victimes". La cérémonie s'est terminée sur une seconde Marseillaise, chantée par des enfants. Rappelons que 15 victimes de l'attentat de Nice avaient moins de dix-huit ans.