Biographie de François Fillon

Membre du RPR depuis 1977, puis figure de l'UMP, François Fillon est un parlementaire et un homme politique, Premier Ministre de Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012. Après l'élection controversée de Jean-François Copé à la tête de l'UMP, il occupe cependant la direction du parti avec Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin suite à l'affaire Bygmalion. Dès 2013, il se déclare candidat des élections primaires de la droite en vue des présidentielles de 2017. Le 20 novembre, il remporte le 1er tour des primaires, lui permettant de se mesurer à Alain Juppé le 27 novembre.

François Fillon et sa vie privée

 François Fillon est né en 1954 dans la ville du Mans, dans la Sarthe. Fils d'une historienne et d'un notaire, il fréquente l'école communale avant d'entrer au collège privé de Saint-Michel-des-Perrais, puis au lycée privée Notre-Dame de Sainte-Croix. Il fait l'objet de sanctions disciplinaires à 2 reprises : une fois au collège pour avoir jeté une ampoule lacrymogène, une 2e fois au lycée pour avoir mené un rassemblement de lycéens exigeant le renvoi d'une professeure d'anglais qu'il jugeait incompétente. Passionné de course automobile depuis le plus jeune âge, François Fillon assiste aux 24H du Mans avec son grand-père, garagiste du célèbre rallye depuis les années 1920.
En 1990, président du Conseil Général de la Sarthe, il rachète les 24 H du Mans et crée une société destinée à gérer la course annuelle. Après avoir pris des leçons de pilotage, il participe à différentes courses derrière le volant et rêve de faire organiser un grand prix de Formule 1 en France.
François Fillon est marié à Penelope Fillon, née Penelope Kathryn Clarke, depuis 1980. Ils se sont mariés 6 ans après leur rencontre en 1974. L'ex-Premier Ministre a toujours souhaité conserver la plus grande discrétion au sujet de son mariage et de sa vie privée. En 2010, il confie à Paris Match au sujet de son épouse originaire du Pays de Galles : "C'est mon socle. Mon port d'attache." Penelope Fillon, qui a toujours préféré rester dans l'ombre, a cependant choisi de rompre avec ses habitudes en accompagnant son époux dans ses meetings durant la semaine précédant le 1er tour des primaires, acceptant même d'apparaître à quelques conférences de presse. " A l'heure de vérité, où le candidat à la primaire à droite monte en flèche dans les sondages à cinq jours du premier tour, le moment est venu de jouer un nouveau va-tout. Ce va-tout, c'est Pénélope Fillon", peut-on lire sur le site de LCI. Le couple a donné naissance à 5 enfants : Marie, Charles, Antoine, Edouard et Arnaud.

La carrière de François Fillon

François Fillon s'intéresse tout d'abord au journalisme avant de s'orienter vers le droit et la politique. Il réalise ainsi 2 stages pour l'AFP entre 1972 et 1973. Dès 1974, en grand admirateur de Charles de Gaulle, il s'engage pour la droite républicaine. Il débute sa carrière politique en 1976, en devenant assistant parlementaire du député de la Sarthe. Il obtient un DEA de Droit Public en 1977, et dirige la même année la campagne électorale du député Joël le Theule. Nommé ministre des Transports, ce dernier offre à François Fillon une place de chargé de mission dans son cabinet ministériel. L'ascension de François Fillon débute en 1981, lorsqu'il est élu député de la Sarthe sous la bannière RPR.
En 1982, il fait la rencontre de Philippe Seguin, qui devient son mentor. Avec son soutien, le jeune député grimpe les échelons. Il est élu maire dans la Sarthe, obtient une place au bureau national du RPR, puis devient ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche en 1993, et président du Conseil régional des Pays de la Loire. Sous le gouvernement Raffarin, entre 2002 et 2005, il est ministre des Affaires Sociales et du Travail, puis ministre de l'Education Nationale.
François Fillon se rallie à Nicolas Sarkozy en 2004 : lorsque ce dernier est élu président de la République en 2007, il devient son Premier Ministre, fonction qu'il occupera jusqu'en 2012. Au cours de cette même année, François Fillon brigue la présidence de l'UMP face à Jean-François Copé. L'élection est marquée par des rumeurs d'irrégularités, et les 2 adversaires clament tous deux avoir remporté la victoire.
Finalement, François Fillon s'efface, mais obtient finalement la co-présidence du parti après que Jean-François Copé est contraint à la démission à la suite de l'affaire du financement de la campagne de Nicolas Sarkozy (Bygmalion). François Fillon annonce sa volonté de se présenter aux élections présidentielles de 2017 dès 2013. Une volonté qu'il réaffirme en avril 2015, puis en septembre 2015 lorsqu'il publie son livre-programme.
D'abord annoncé comme ayant peu de chances de remporter les primaires face aux grands favoris Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, François Fillon crée la surprise en s'imposant à la 1ère place durant le 1er tour. Il profite entre autres des révélations de Ziad Takkiedine sur le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy avec l'argent lybien.