Biographie d'Eva Joly

Eva Joly, de son vrai nom Gro Eva Farsethest, est née à Oslo, en Norvège, le 5 décembre 1943. Eva Joly passe son enfance et étudie en Norvège. A 18 ans, elle se présente au concours de Miss Norvège et finit 3ème ! Puis, elle se rend en France pour faire des études de droit. Elle obtient une licence en droit et un DEA de sciences politiques. Après l’obtention de son DEA, Eva Joly devient conseillère juridique à Étampes. Elle travaille par la suite au Comité interministériel de restructuration industrielle et au Pôle financier du Palais de Justice de Paris. La carrière professionnelle d'Eva Joly est marquée par l'obtention du prix de l’intégrité de Transparency International suite à l’affaire ELF. En 2002, Eva Joly met sa carrière professionnelle en France entre parenthèses et retourne en Norvège. Entre temps, elle écrit plusieurs livres comme "L'Abus de biens sociaux à l'épreuve de la pratique" et "La Force qui nous manque". Eva Joly se lance dans la vie politique officiellement en 2007 lorsqu'elle soutient la candidature de François Bayrou à l’élection présidentielle française. Fin 2008, Eva Joly rejoint le mouvement Europe Écologie avec pour objectif les élections européennes de juin 2009. Eva Joly se présente pour la région Île-de-France, sur la liste de Daniel Cohn-Bendit. Eva Joly est élue au Parlement européen. En 2010, elle reçoit le prix Press Club Humour et Politique 2010 pour avoir déclaré : "Je connais bien Dominique Strauss-Kahn : je l'ai mis en examen". En 2012, Eva Joly est candidate à l’élection présidentielle et représente le parti Europe Ecologie-Les Verts. Pendant la campagne, elle est moquée pour ses origines étrangères et son accent nordique. En avril 2012, Eva Joly obtient sans grande surprise 2,31% des voix lors du premier tour de l'élection présidentielle. La candidate d'Europe Ecologie-Les Verts appelle alors immédiatement à voter François Hollande. Danse le cadre de l'ONU elle est chargée en juin 2012 d'une mission anti-corruption en Afghanistan ou elle se déplacera au cours du mois de juillet. Puis le 23 août 2012, elle lance le Think Tank, "engagement" qui se veut être une plate forme ou l'on échange des idées.