Chrissy Teigen n'est pas fan de Donald Trump et ne s'en est jamais caché. Alors quand il a décidé de s'en prendre aux stars pour des raisons dignes d'un gamin de CP, l'épouse de John Legend n'a pas eu peur de le remettre à sa place.

Chrissy Teigen, une killeuse sur Twitter

Donald Trump, alias le president-elect, aurait mieux fait de pas ne pas tweeter (encore !) sa critique envers les stars du showbusiness. En effet, en s'en prenant à elles, il a piqué la belle Chrissy Teigen qui n'a pas perdu de temps pour lui répondre. Alors que les nombreuses personnalités qu'il aurait aimé voir venir chanter à son investiture le 20 janvier prochain ont décliné son invitation, l'homme d'affaires a piqué sa crise sur Twitter et a déclaré : "Les soi-disant stars du showbiz veulent toutes des billets pour l'inauguration, mais regardez ce qu'elles ont fait pour Hillary, RIEN. Je veux le PEUPLE !"

Via ce tweet, Donald Trump se moque allègrement du parterre de stars qui a fait campagne pour Hillary Clinton (Beyoncé, JLo, Katy Perry et ont en passe) et qui malgré toute la bonne volonté du monde, n'a pas réussi à la faire élire. Ce commentaire, alors que l'on sait que pas mal de célébrités préfèrent ne pas être vues à l'investiture de Donald Trump, a fait bondir Chrissy Teigen qui lui a directement répondu sur Twitter.

Elle balance : "Salut - Nous sommes le peuple. Tu es aussi notre président. J'aimerais que ce ne soit pas le cas, mais ça l'est. Et puis NOUS savons tous que tu ne peux pas vivre sans te faire valider, chéri". Chrissy Teigen n'a clairement pas sa langue dans sa poche. Et quelques jours auparavant, c'est son mari John Legend qui avait descendu Donald Trump dans l'émission Quotidien de Yann Barthès.

Le chanteur avait clashé le président en le traitant de menteur et de coincé. Il avait aussi largement critiqué le rapprochement de son ami Kanye West avec le très controversé president-elect. On est sûr que John Legend n'ira pas chanter lors du Inauguration Day de Trump. Et il n'est pas le seul ! 

Les stars refusent une à une de chanter pour Trump

A moins d'un mois de son grand jour, Donald Trump est bien embarrassé. Il n'a pas encore fait le plein de stars pour son investiture prévue le 20 janvier prochain. C'est ce jour-là qu'il sera officiellement nommé président des Etats-Unis et au pays de l'oncle Sam, l'Inauguration Day est un gros événement avec des artistes de renom qui assurent le show. Si en 2008 et 2012 Barack Obama s'est payé le luxe d'avoir Beyonce, Aretha Franklin ou Kelly Clarkson pour chanter et un tas de stars dans le public (Steven Spielberg, Dustin Hoffman, Tom Hanks, Samuel L. Jackson), il n'y a pas foule parmi les stars pour rendre la pareille à Donald Trump.

Lui qui pensait avoir le bras long peine à recruter les artistes de son choix pour le jour le plus important de sa vie. Celine Dion a par exemple refusé de venir chanter lors de l'Inauguration Day, alors que Trump pensait que c'était du tout cuit. En effet, son ami Steve Wynn, célèbre propriétaire d'hôtels casinos à Las Vegas lu avait promis de faire venir la diva canadienne, mais n'a pu tenir promesse. Le ténor italien Andrea Bocelli a été approché directement par le staff de Trump pour venir chanter à son investiture. Ce dernier a failli céder, mais a fini par renoncer sous la pression des ses fans, atterrés à l'idée qu'une si belle voix soit mise au service de l'extravagant Donald Trump.

Le groupe Kiss a également dit "non merci" à Trump, selon l'épouse de Gene Simmons. Steve Wynn, après avoir échoué avec Celine Dion, aurait tenté de convaincre le chanteur country Garth Brooks, en vain. Elton John aussi a préféré rester tranquillement à la maison plutôt que de soutenir Trump. Pour l'heure, seuls de nébuleux artistes sont confirmés pour l'inauguration de Donald Trump, ainsi que les soirées organisées dans la foulée. La troupe de danse The Radio City Rockettes a répondu présente, le Choeur du tabernacle mormon (The Momon Tabernacle Choir) et Jackie Evancho. Qui ? Jackie Evancho est une adolescente de 16 ans, 2e de la 5e saison de l'émission America's Got Talent en 2010.