C'est le 16 juin 2015 que Donald Trump, célèbre entrepreneur américain, s'est lancée dans la course à la présidence des Etats-Unis. Son slogan Make America Great Again, emprunté à Ronald Reagan, a fait le tour du monde. En mai 2016, il est investi à la tête du Parti Républicain et il annonce en juillet 2016 que Mike Pence, le gouverneur de l'Indiana, est son co-listié.

Tout au long de la campagne, Donald Trump se fait remarquer pour son langage grossier, ses écarts, ses remarques sexistes, racistes et ses attaques frontales envers son adversaire Hillary Clinton. Il débat en public face à elle le 26 septembre, puis le 9 octobre. Parmi les idées farfelues qu'il a exprimées pendant la campagne, Trump souhaite réduire voire arrêter l'immigration, interdire l'accès aux Etats-Unis aux musulmans ou encore construire un mur entre les Etats-Unis et le Mexique.

Des soutiens has been

 Ultra controversé, Donald Trump a pourtant des soutiens. Au sein du peuple, mais aussi chez les célébrités qui soutiennent sa campagne et voteront sans hésiter pour lui. En juillet 2015, 3 personnalités prennent la parole à la Republican National Convention : les acteurs Scott Baio, ex star de la série Charles s'en charge, Antonio Sabato Jr, un acteur américain habitué aux seconds rôles dans des films ... de seconde zone et Willie Robertson, un participant d'une téléréalité Duck Dynasty qui suit le quotidien d'une famille spécialisée dans la chasse aux canards ! On est loin des stars glamour, habituées au red carpet, qui soutiennent la candidate démocrate !
 Parmi les autres soutiens de Trump, on trouve de tout : des sportifs, comme Mike Tyson, et même son ex-femme Ivana Trump, la mère de leur fille très médiatisée Ivanka.
Si ça peut rassurer, ces fans de Donald Trump sont plutôt des personnalités en fin de carrière, pour ne pas dire has-been...