Il y avait de la magie dans l'air les 10 et 11 novembre dernier chez Sotheby's, à Londres. Face aux 356 pièces exceptionnelles de la collection d'art de l'icône du rock, les acheteurs ont été nombreux à manifester leur intérêt. Il faut dire que David Bowie était connu comme un collectionneur d'œuvres aussi surprenantes qu'originales, réalisées par des artistes tels que Damian Hirst, Frank Auerbach ou Jean-Michel Basquiat. Ce dernier était d'ailleurs, après Bowie, la 2e star de cette vente aux enchères exceptionnelle.

3 ventes pour une collection extraordinaire

Musicien éclectique et imprévisible, David Bowie était également un collectionneur d'art aguerri : "[David Bowie] avait comme collectionneur la même attitude qu'avec la musique, il n'avait pas peur de regarder hors des sentiers battus", expliquait en septembre Simon Hucker, l'un des experts en art moderne de Sotheby's. Son audace lui a permis de s'intéresser à certains des artistes britanniques les plus importants du XXe siècle, mais aussi à des pièces surréalistes ou contemporaines issues de l'art africain, ou au design italien.

Sans surprise, l'exposition du catalogue de vente, organisée en juin et en novembre, avait réuni 51 470 visiteurs et amateurs d'art. Les 10 et 11 novembre 2016, ils ont été 1750 à faire grimper les enchères en direct, et 26 500 par internet, au cours d'une vente divisée en 3 rendez-vous distincts. Les 2 premières ventes ont proposé des pièces d'art moderne et contemporain, tandis que la 3e se concentrait sur les objets de design créés par Ettore Sottsass et le Memphis Group.

©ABACA

Basquiat et Bowie, une longue histoire artistique

Après bilan final, la vente aura donc rapporté 38 millions d'euros (32,9 millions de livres sterling), dont 8,2 millions d'euros pour une seule toile : Air Power, par Jean-Michel Basquiat. " Ce n'est pas seulement l'effet Bowie qui a boosté cette enchère, a déclaré à l'issue de la vente le marchand Enrico Navarra, spécialiste de l'artiste, au Figaro, c'est aussi le fait que Basquiat fait rêver les nouveaux collectionneurs. Je connais plus de 30 nouveaux acheteurs dingues de l'artiste." David Bowie avait incarné Andy Warhol dans le film de Julian Schnabel consacré à Jean-Michel Basquiat, sorti en 1996. En 1995, David Bowie, plein d'intérêt pour le peintre new-yorkais décédé en 1988 d'une overdose, avait acquis l'œuvre Air Power, achetée pour la somme de 78 500 livres chez Christie's. En musique comme en art, David Bowie avait toujours une longueur d'avance.

©ABACA