Biographie de Carrie Fisher

Les faits marquants de Carrie Fisher

Fille d’une actrice et d’un chanteur, Carrie Fisher est devenue une star mondiale en décrochant le rôle culte de la princesse Leïa dans Star Wars. Par la suite, ses problèmes de drogue et sa bipolarité viendront mettre un coup de frein à sa carrière d’actrice. En 2015, elle revient sur le devant de la scène en reprenant le rôle de Leïa. Elle meurt le 27 décembre 2016 à l’âge de 60 ans.

La vie personnelle de Carrie Fisher

Carrie Fisher est la fille de l’actrice Debbie Reynolds et du chanteur Eddie Fisher. Elle est également la demi-sœur de Joely Fisher et Tricia Leigh Fisher. Dans son autobiographie, The Princess Diarist, Carrie Fisher a confié avoir eu une liaison de trois mois avec Harrison Ford, son collègue sur le tournage de Star Wars. En 1977, elle entame une relation avec Paul Simon, du duo Simon & Garfunkel. Ils se séparent quelques années plus tard, et Carrie Fisher se fiance brièvement à Dan Aykroyd, membre des Blues Brothers. Finalement, elle retombe dans les bras de Paul Simon, et ils se marient en 1983. Leur divorce est prononcé l’année suivante, mais ils se fréquentent à nouveau peu de temps après. Carrie Fisher a ensuite vécu une histoire avec Bryan Lourd, un agent artistique, avec qui elle a eu son seul enfant, Billie Lourd, également actrice. Le couple se sépare après le coming-out bisexuel de Bryan Lourd, aujourd’hui marié à un homme.

Le parcours professionnel de Carrie Fisher

La folie Star Wars

Carrie Fisher débute sa carrière dans la comédie musicale Irene, dont sa mère Debbie Reynolds est la star, alors qu’elle n’a que 17 ans. Par la suite, elle s’inscrit au Sarah Lawrence College dans le but d’étudier l’art, mais décroche son premier rôle au cinéma dans Shampoo, avec Warren Beatty et Julie Christie. Mais c’est en 1977 qu’elle va soudainement devenir une immense star. Elle décroche le rôle de la Princesse Leïa dans Star Wars, de George Lucas. Sa carrière est lancée, et elle reprend son rôle dans L’Empire contre-attaque et Le Retour du Jedi, où son bikini doré fait d’elle un véritable sex-symbol. Pourtant, côté vie personnelle, Carrie Fisher doit se battre contre son trouble bipolaire et son addiction à la drogue et l’alcool. En 1987, elle sort son premier roman semi-autobiographique Postcards from the Edge, où elle décrit les déboires d’une actrice avec la drogue. La même année, elle est à l’affiche de Quand Harry rencontre Sally.

Script doctor

En raison de ses problèmes de drogue et sa bipolarité, Carrie Fisher se fait moins présente sur les plateaux de tournage dans les années 90. Pourtant, elle fait une brillante carrière de script doctor, c’est-à-dire une personne engager pour améliorer un scénario existant. Carrie Fisher a notamment travaillé sur Sister Act, Last Action Hero, Wedding Singer ou encore L’Arme Fatale 3.

Retour sur le devant de la scène

Dans les années 2000, Carrie Fisher réapparaît à l’écran, notamment dans Scream 3, mais aussi la série Sex and the City et le film Maps to the stars, où elle joue son propre rôle. Elle écrit et joue sa pièce Wishful Drinking, qui deviendra ensuite le titre de son autobiographie. En 2015, elle reprend son rôle emblématique de la princesse Leïa dans Star Wars : le Réveil de la Force. Peu de temps avant sa mort, Carrie Fisher achève le tournage du huitième épisode de la saga. Elle devait également apparaître dans l’épisode 9, mais on ignore ce qui arrivera au personnage de la princesse Leïa.