Risque de dépression généralisée des Sherlockians dans 3, 2, 1… Dans sa récente interview pour le GQ britannique, Benedict Cumberbatch, qui interprète le génial Sherlock Holmes dans la série de Mark Gatiss et Steven Moffat, s’est montré assez peu rassurant. D’après lui, il se pourrait que Sherlock touche à sa fin. Et peut-être encore plus tôt que ce qu’on imaginait !

Benedict Cumberbatch parle de "la fin d’une ère" dans GQ

Alors que la quatrième saison de Sherlock est attendue avec une impatience qui frise l’hystérie chez les fans (il faut dire que la saison 3 date de 2014, de quoi mettre les nerfs à rude épreuve), on apprend aujourd’hui qu’il pourrait s’agir des dernières aventures de Sherlock Holmes et John Watson. Interviewé par GQ¸ Benedict Cumberbatch a avoué que l’avenir de la série semblait compromise par les emplois du temps de chacun : "C’est peut-être la fin d’une ère. Pour être honnête, ça ressemble à la fin d’une ère. On va dans une direction où ça va devenir difficile de revenir immédiatement. On ne dit jamais jamais dans cette série." Néanmoins, l’acteur ne se lasse pas pour autant d’incarner le détective consultant : "J’adorerai l’interpréter de nouveau, je le maintiens, affirme-t-il. Mais dans l’immédiat, nous avons tous des projets et nous avons déjà créé quelque chose de très complet, donc je pense qu’on va attendre de voir ce qui se passe. L’idée de ne plus jamais jouer ce personnage est très désagréable."

Un acteur surbooké

Il est vrai que Benedict Cumberbatch lui-même a un emploi du temps de ministre. Il sera bien sûr à l’affiche de Doctor Strange le 26 octobre prochain, mais aussi du Livre de la Jungle d’Andy Serkis, ainsi que de Flying Horse de Gary Oldman et d’Avengers : Infinity War en 2018 ! Une popularité qui explique déjà le délai entre les saisons 3 et 4. On en viendrait presque à souhaiter que Benedict Cumberbatch ait un peu moins de succès, afin que Sherlock continue à nous ravir pendant encore longtemps !