Hier soir, vendredi 6 janvier 2017, nous étions nombreux à partager la galette et à désigner les rois. Pendant ce temps, le couple Obama sabrait le champagne avec certains de ses grands amis : Bruce Springsteen, Jay Z, Beyoncé, Oprah Winfrey… et quelques autres. Une fête intime, quoi !

Des dizaines de stars venues saluer Michelle et Barack Obama

Sur le site de Variety, la liste des célébrités repérées alors qu'elles se rendaient à la Maison-Blanche est impressionnante. En plus des stars déjà citées, on pouvait aussi compter Paul McCartney, George Lucas, Stevie Wonder, Lena Dunham, Jon Hamm, Robert De Niro, Nick Jonas ou encore Stevie Wonder.

"Le président et la première Dame ont occasionnellement - pas fréquemment mais à l'occasion - organisé des soirées à la Maison Blanche pour leurs amis. Et je m'attends à ce que ce soit la dernière", avait annoncé un peu plus tôt le porte-parole de la Maison-Blanche Josh Earnest. Avant de quitter définitivement la présidence des Etats-Unis le 20 janvier prochain, Barack Obama aura pu apprécier l'affection de certains de ses plus illustres administrés, au cours d'une fête très privée. Parmi les temps forts de la soirée, le discours émouvant de Michelle Obama qui a tenu à rappeler à l'Amérique qu'elle devait sa grandeur à sa multiplicité ethnique : "Notre magnifique diversité fait de nous ce que nous sommes. Vous m'entendez ? N'ayez pas peur, soyez déterminés, soyez investis ! Vous devez jouer votre rôle pour protéger et préserver ces libertés."

Donald Trump doit se contenter d'artistes de seconde zone pour son investiture

Quand Barack Obama avait eu droit aux performances de la mythique Aretha Franklin et de Beyoncé, les organisateurs de la fête d'investiture de Donald Trump vivent quant à eux un véritable cauchemar : on ne compte plus les célébrités à refuser de se produire le 20 janvier prochain lors de la passation de pouvoir qui aura lieu devant le Capitole : Céline Dion, Garth Brooks, le groupe Kiss, Elton John, Katy Perry, Bruno Mars, Justin Timberlake, Andrea Boccelli… ils ont tous dit non !

Parmi les indécis, on compte tout de même Aretha Franklin, que le comité organisateur rêverait d'inviter pour faire la nique aux Obama, et les Beach Boys. Ceux qui ont accepté se comptent sur les doigts d'une main : Jackie Evancho, qui avait remporté le télécrochet America's Got Talent il y a 6 ans, à l'âge de 10 ans, et la troupe de danseuses des Radio City Rockettes… malgré l'opposition manifeste d'au moins une de leurs membres ! Rebecca Ferguson, très populaire en Grande-Bretagne depuis sa 2e place décrochée à X Factor, ne chantera qu'à la condition de pouvoir entonner Strange Fruit, le tube de Billie Hollyday dénonçant le lynchage et le racisme anti-Afro-Américains. Alec Baldwin, enfin, aurait proposé avec une belle dose d'ironie d'interpréter Highway to Hell des AC/DC (En route pour l'enfer) pour célébrer l'arrivée de Trump aux affaires.