Biographie d'Annie Girardot

Icône du cinéma français dès les années 50, Annie Girardot a eu une carrière hors du commun et s'est illustrée tout particulièrement dans les années 60-70. Annie Girardot est née à Paris le 25 octobre 1931. Elle suit des études d'infirmière à Caen avant de se tourner vers la comédie. En 1949, elle est élève de l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre et en 1954, elle sort diplômée du Conservatoire national supérieur d'art dramatique et intègre la Comédie Française. En 1955, elle joue son premier grand rôle dans le film Treize à table d'André Hunebelle. On la retrouve ensuite face à Jean Gabin en 1957 et 1958 dans les films noirs Le rouge est mis et Maigret tend un piège. En 1959, elle joue dans La corde raide avant de jouer Nadia dans le film Rocco et ses frères de Luchino Visconti. Ce rôle change le cours de sa vie puisque Annie Girardot épouse Renato Salvatori, son partenaire à l'écran, en 1962. Avec lui, elle a une fille prénommée Giulia. En 1967, elle est remarquable dans le film Vivre pour vivre de Claude Lelouch et hilarante dans la comédie La vieille fille avec Philippe Noiret, en 1971. Entre 1960 et 1970, Annie Girardot joue dans une quarantaine de films dont Le crime ne paie pas de Gérard Oury, Le vice et la vertu de Gérard Vadim, La bande à Bonnot de Philippe Fourastié ou La Vie, l'Amour, la Mort de Claude Lelouch. En 1971, Annie Girardot s'illustre dans Mourir d'aimer, un film traitant de l'histoire d'amour interdite entre un élève et son professeur. Dans les années 80, Annie Girardot se met à la chanson, en collaboration avec Bob Decout, qui devient pas la suite son compagnon. Elle monte même deux comédies musicales à ses frais, mais le succès n'est pas au rendez-vous. Presque ruinée, Annie Girardot connaît une longue traversée du désert avant la renaissance en 1996, où son rôle dans Les Misérables de Claude Lelouch est couronné d'un César de la meilleure actrice dans un second rôle. C'est le 2e de sa carrière puisqu'en 1977, elle reçoit le César de la meilleure actrice pour son rôle dans Docteur Françoise Gailland. En 2002, les César la récompensent encore en tant que meilleure actrice dans un second rôle pour le film La Pianiste. Depuis plusieurs années, Annie Girardot était atteinte de la maladie d'Alzheimer. En 2006, sa petite-fille révèle sa maladie au journal Paris Match, ce qui émeut le public. En septembre 2008, un documentaire très touchant sur le combat de l'actrice contre sa perte de mémoire est diffusé sur TF1, avec la voix de Claire Keim en off. En 2010, Giulia Salvatori, la fille d'Annie Girardot, déclare que sa mère n'a plus le souvenir d'avoir été actrice et demande qu'on respecte son intimité. Annie Girardot s'est éteinte à l'âge de 79 ans à l'hôpital Lariboisière. C'est Lola Vogel, sa petite-fille, qui a annoncé son décès à la presse.