Biographie d'Alain Prost

Alain Prost, souvent surnommé "Le Professeur", est un pilote automobile français né le 24 février 1955 à Lorette dans la Loire. C'est lors de vacances familiales, alors qu'Alain Prost est à peine âgé de 14 ans, que le déclic a lieu. Pour la première de sa vie, Alain Prost touche à un volant, un volant de Karting. Malgré un bras cassé, Alain Prost ne donne aucune chance à la concurrence qu'il écrase sans pitié. C'est la première d'une longue liste de victoires. En 1973, Alain Prost est sacré champion de France junior de karting mais aussi champion d'Europe junior. A 19 ans, il intègre le championnat de France sénior de karting, malgré son manque d'expérience, Alain Prost ne laisse aucune chance à ses ainés et remporte pour sa première participation le championnat de France sénior. Le karting devient, très vite, une compétition peu en phase avec la dimension du talent d'Alain Prost. Le même constat est dressé pour la Formule 3, en 1979, dont Prost remporte les championnats de France et d'Europe. A la fin de cette même année, Alain Prost pilote pour la première fois une Formule 1, une McLaren Racing. Ce n'est qu'un essai mais Prost explose les meilleurs chronos de John Watson, alors pilote titulaire de l'écurie. Ni une ni deux, Alain Prost est recruté. Le 13 janvier 1980, Alain Prost effectue sa première course officielle, sur le circuit Oscar Alf'redo Galvez à Buenos Aires, en formule 1. Son talent ne passe pas inaperçu et à la fin de la saison, c'est Renault qui le recrute. C'est au cours de la saison suivante que Prost décroche sa première victoire en F1 et tout cela à domicile, sur le circuit automobile de Dijon-Prenois, En 1985, de nouveau au service de McLaren, Alain Prost remporte son premier titre de champion du monde des pilotes et devient par la même occasion, le premier Français a décrocher un tel résultat. La même année, Alain Prost obtient la Légion d'honneur, il est ainsi récompensé pour ses performances sportives remarquables. Après quatre titres mondiaux, Prost raccroche les gants en 1993. Malgré tout, il reste lié aux "paddocks" en devenant chroniqueur pour TF1. En 1997, Alain Prost rachète l'écurie Ligier à Falvio Briatore et la rebaptise Prost Grand Prix. Après une première saison pleine de promesses, les résultats se sont pas au rendez-vous et l'aventure prend fin le 15 janvier 2002 suite au placement en liquidation judiciaire de l'écurie. En 2004, Alain Prost décide de reprendre la compétition automobile et intègre la grille du Trophée Andros. Un trophée qu'il remporte en 2007 et en 2008. Sur un plan privé, on peut soulever les multiples soutiens adressés par Alain Prost à Jacques Chirac puis à Nicolas Sarkozy.