Biographie d'Alain Juppé

Alain Juppé est un homme politique français, maire de la ville de Bordeaux, ancien Premier ministre de Jacques Chirac et candidat à la primaire Les Républicains pour l’élection présidentielle de 2017. Focus sur le parcours de celui qui aspire à devenir président de la République. 

Les faits marquants d'Alain Juppé 

Partisan de Jacques Chirac et du RPR dès la première heure, Alain Juppé a fait ses premiers pas dans la politique à la mairie de Paris, avant de devenir ministre délégué du Budget en 1986, puis ministre des Affaires étrangères en 1993. L’accès au pouvoir de Jacques Chirac lui permet de devenir Premier ministre deux ans plus tard. Mais l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris mène à sa condamnation et le pousse  à démissionner de ses mandats. Depuis 2006, il est le maire de Bordeaux. Alain Juppé arrive au deuxième tour de la primaire de la droite le 20 novembre 2016.

La vie privée d'Alain Juppé

Né d’un père agriculteur et gaulliste et d’une mère catholique pratiquante, Alain Juppé grandit à Mont-de-Marsan, où il a vu le jour le 15 août 1945. Agrégé de lettres classiques, il poursuit ses études à l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po), puis à l’École nationale d’administration. Alain Juppé a été marié à deux reprises. En 1965, il épouse Christine Leblond, qui lui donnera deux enfants : Laurent, en 1967, et Marion, en 1973. Après son divorce, il s’unit à Isabelle Legrand-Bodin, journaliste et écrivaine, en 1993. Ils ont ensemble une fille, Clara, née en 1995.

Parcours professionnel

Une fois ses études terminées, Alain Juppé entre à l’Inspection générale des finances. C’est en 1976 qu’il est contacté par Jérôme Monod, directeur de cabinet de Jacques Chirac, pour rédiger les discours du Premier ministre. Il adhère au Rassemblement pour la République dès sa création en 1976, et décide de se présenter pour la première fois aux élections législatives dans sa région natale deux ans plus tard. Mais il échoue à plusieurs reprises et choisit de se concentrer sur Paris. Très proche de Jacques Chirac, il travaille à ses côtés à la mairie de Paris et est directeur adjoint de sa campagne pour l’élection présidentielle de 1981. Alain Juppé poursuit sa carrière en devenant conseiller de Paris, puis député européen. En 1986, Édouard Balladur le nomme ministre délégué au Budget. Mais c’est en 1993 que le numéro 2 du RPR se fait réellement connaître en devenant ministre des Affaires étrangères, toujours en pleine cohabitation. Finalement, Jacques Chirac est élu Président de la République en 1995 et nomme Alain Juppé Premier ministre.
Mais sa cote de popularité, d’abord élevée, chute rapidement, notamment en raison des affaires judiciaires dans lesquelles il est impliqué. Il laisse finalement sa place à Lionel Jospin en 1997. Devenu maire de Bordeaux en 1995, Alain Juppé doit renoncer à son mandat en 2004 après avoir été condamné à 14 mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité. Il part enseigner un an à Montréal, avant de revenir en France dans le but de retrouver son poste de maire de Bordeaux. Il est réélu en 2006.
En 2010, Alain Juppé revient au gouvernement en tant que ministre d’État, puis ministre des Affaires étrangères. Dès 2014, il affirme son intention d’être candidat à la primaire de l’UMP, qui deviendra Les Républicains. En 2016, il arrive au second tour du scrutin face à François Fillon, qui remporte le plus grand nombre de voix. Le second tour de la primaire, le 27 novembre 2016, déterminera si Alain Juppé sera ou non le candidat des Républicains à la présidentielle de 2017.