Adele n'a pas la langue dans sa poche et est même réputée pour son langage peu châtié. En Une de Vanity Fair du mois de décembre 2016, la star internationale évoque plusieurs sujets sans tabou et notamment du fait de devenir mère. La chanteuse raconte son grave baby blues et comment elle s'est sentie désarmée face à son fils.

Adele, une femme comme les autres

Adele a très bien su cacher sa grossesse, survenue alors qu'elle cartonnait à travers le monde avec l'album 21. Elle donne naissance à un petit garçon le 19 octobre 2012, fruit de ses amours avec Simon Konecki. Cette naissance, aussi secrète qu'inattendue a été un demi-drame pour Adele qui parle sans rougir de baby blues dans Vanity Fair. Elle déclare avoir peur de retomber enceinte et de refaire un enfant, tant elle a mal vécu l'arrivée de son fils. Elle explique : "J'ai trop peur. J'ai eu une très mauvaise dépression post-partum après avoir eu mon fils, et ça m'a fait très peur. J'en ai parlé à personne. J'étais très réticence... Mon petit ami me disait que je devais parler à d'autres femmes enceintes, et je lui ai dit 'Fuck, je ne vais pas traîner avec une bande de mamans. Puis, sans m'en rendre compte, je gravitais autour de femmes enceintes et d'autres femmes avec enfants, parce que je les trouvais plus patientes. Tu parles à quelqu'un, mais tu ne l'écoutes pas vraiment, car tu es tellement fatiguée."

Cette dépression post-partum a eu des effets néfastes sur la vie privée et sociale d'Adele qui affirme : "Mon expérience du post-partum, ou postnatale, comme on dit en Angleterre- c'est que tu ne veux pas être avec ton enfant ; tu as peur de faire du mal à ton enfant ; tu as peur de ne pas faire un bon boulot. Mais j'étais obsédée par mon fils. Je me sentais très incompétente; j'avais l'impression d'avoir pris la pire décision de ma vie..."

La solution d'Adele pour s'en sortir a été de s'accorder une après-midi par semaine sans son enfant. Et malgré les tournées et sa vie surchargée, Adele, bien que bénéficiant de l'aide d'une nounou, passe beaucoup de temps avec son fils, qu'elle essaie de laisser le moins possible. Très protectrice, elle est prête à attaquer en justice quiconque tentera de nuire à son enfant. Actuellement en tournée, Adele pourra se consacrer pleinement à son fils après le 21 novembre, date de fin de sa tournée qui est passée par l'Europe, les Etats-Unis, le Canada et le Mexique.