Daniel Bilalian ferait mieux de tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de parler. Le commentateur des JO ne fait pas franchement l’unanimité sur les réseaux sociaux depuis le début de la compétition. Il faut dire qu’entre sa voix omniprésente pendant la cérémonie d’ouverture et ses remarques très limites au sujet de l’esclavage ou des gymnastes japonaises, le journaliste ne fait rien pour améliorer son cas. Les internautes en ont déjà assez.

Daniel Bilalian dérape constamment sur France Télé

Les téléspectateurs auraient pu lui pardonner ses commentaires incessants pendant la cérémonie d’ouverture, qui gâchaient quelque peu les images. Mais Daniel Bilalian est également allé trop loin dans le contenu de ses propos, aussi bien pendant la cérémonie que certaines épreuves des JO. Le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN), a publié un communiqué sur Facebook réunissant les commentaires les plus douteux de Daniel Bilalian et Alexandre Boyon. Parmi eux, des propos hallucinants sur "le trafic d’esclaves qui a été nécessaire ici pour le développement industriel" et "les services de ces esclaves africains" utilisés par le Brésil. Le CRAN a annoncé avoir saisi le CSA.
Mais Daniel Bilalian n'est pas le seul à avoir dérapé. Thomas Bouhail, ancien gymnaste médaillé d'argent aux JO de Pékin et désormais consultant pour France Télévisions s'est permis un étrange commentaire. Lors des épreuves féminines de gymnastique, le chroniqueur a qualifié l’équipe japonaise de "petits Pikachu". "On dirait un manga […] il y a tous les petits personnages qui sont contents", précise-t-il. Malaise…Peut-être devrait-il arrêter de jouer à Pokemon Go, il semble en voir partout ! 

Twitter énervé par Daniel Bilalian

Ces propos racistes n’ont pas échappé aux internautes, qui ont fait part de leur indignation sur Twitter : 
D’autres utilisateurs ne sont pas étonnés des propos du journaliste. Lors des JO d’hiver de Sotchi, il avait défendu Philippe Candeloro suite à ses commentaires sexistes lors des épreuves de patinage.