Le 5 août, les Jeux Olympiques 2016 ouvrent leurs portes à Rio ! Autant dire que l’attente est bientôt terminée. Mais pourquoi ne pas profiter de ces deux jours restants pour se cultiver sur le sujet ? Staragora vous dévoile 20 anecdotes et infos que vous ignoriez peut-être sur les Jeux Olympiques !

1) Pierre de Coubertin, raciste et misogyne

On lui doit les Jeux Olympiques modernes tels qu’on les connaît aujourd’hui mais ce que l'on retient moins de lui, ce sont ses opinions peu glorieuses. Colonialiste convaincu, il a souvent affirmé la supériorité de la race blanche, et s’est opposé à l’arrivée des femmes aux Jeux. On a vu mieux comme grand humaniste…

2) Les femmes ne se laissent pas faire

Parlons des femmes, justement. Malgré la politique profondément sexiste du CIO de l’époque, les femmes font leur première apparition aux JO en 1900, soit la deuxième édition des Jeux Olympiques modernes. Charlotte Cooper devient d’ailleurs la première femme à remporter une médaille d’or.

3) Des médailles d’or ?

Les médailles d’or distribuées aux plus grands champions… ne sont pas en or ! Il s’agit en réalité de médailles d’argent, plaquées d’or. Ce placage a remplacé l’or pur dès 1912, et ça doit faire une sacrée différence de prix !

4) Le marathon oui, mais en voiture !

En 1904, l’Américain Fred Lorz remporte la médaille d’or sur l’épreuve du marathon. Pas étonnant, il a fait du stop pendant une bonne partie de la course, pour finalement courir les six derniers kilomètres ! On va rassure, il a été disqualifié.

5) Quand la guerre prend le dessus

Les Jeux Olympiques d’été n’ont été annulés qu’à quatre reprises : en 1916, deux fois en 1940, et en 1944, en raison des deux guerres mondiales. 

6) Des primes variables

Même si les sportifs participent avant tout au JO par amour du sport, les médaillés touchent des primes qui varient selon les pays. En 2012, la France prévoyait 50000€ pour une médaille d’or, 20000 pour une médaille d’argent et 13000 pour une médaille de bronze.

7) Note parfaite

Nadia Comaneci est la première gymnaste à obtenir la note parfaite de 10 aux barres asymétriques aux JO de Montréal, en 1976. Un score si inattendu que les tableaux, non configurés pour afficher "10", lui donnent la note de 1 !

8) Une première à Rio

Les JO de Rio seront les premiers de l’histoire à se dérouler en Amérique du Sud. Jusqu’ici, ils s’étaient toujours tenus en Europe, Amérique du Nord, Asie ou Océanie. A quand l’Afrique ?

9) Tir au pigeon mortel

Le tir au pigeon, aussi appelé ball-trap, a pour but de tirer au fusil sur des plateaux d’argile. Mais aux JO de 1900, ce sont bien des vrais pigeons qui ont été abattus par les participants ! 300 volatiles ont été tués pendant la compétition…

10) Des hymnes modifiés

Afin d’éviter une cérémonie de remise des médailles trop longue, tous les hymnes nationaux sont coupés pour ne faire qu’une minute. Heureusement, car l’hymne uruguayen dure six minutes et demi !

11) Une participante royale

En 1976, la Princesse Anne, fille d’Elizabeth II, participe aux JO de Montréal dans l’équipe d’équitation. Elle est d’ailleurs la seule à être dispensée du test visant à s’assurer que les participantes sont bien des femmes.

12) L’épreuve la plus longue

En 1912, la demi-finale de lutte gréco-romaine qui oppose le Russe Martin Klein au Finlandais Alfred Asikainen bat tous les records en durant 11 heures ! Martin Klein, vainqueur, ne pourra d’ailleurs pas participer à la finale, trop épuisé par son combat.

13) Pas de piscine

Lors de la première édition des Jeux Olympiques à Athènes, en 2004, les nageurs ne s’affrontaient pas dans une piscine olympique. Ils étaient en fait emmenés au large en bateau, et le gagnant était celui qui regagnait le premier le rivage !

14) McDonald’s en difficulté

En 1984, McDonald’s lance une opération promotionnelle dans le cadre des JO de Los Angeles : pour toute médaille d’or remportée par les États-Unis, un Big Mac est offert. Sauf que cette année-là, l’URSS boycotte les JO, et les Américains remportent 83 médailles d’or ! La chaîne de restauration rapide a ainsi perdu des millions de dollars.

15) Des athlètes très excités

On s’amuse bien au village olympique. En 2008, lors des JO de Pékin, 100000 préservatifs auraient été utilisés par les athlètes ! Cette année, le village olympique de Rio prévoit d’en distribuer 450000 !

16) Un coup d’épée dans l’eau

En 1976, Boris Onishchenko est exclu du pentathlon des JO de Montréal pour avoir modifié l’équipement électrique de son épée. La table des marques s’allumait ainsi aussi souvent que son porteur le désirait, même sans faire de touche !

17) Médaillé… en littérature !

En 1912, Pierre de Coubertin décide d’introduire des épreuves artistiques aux JO de Stockholm. Il remporta ainsi la médaille d’or en littérature !

18) Reine du fair-play

En 1932, lors des JO de Los Angeles, l’escrimeuse britannique Judy Guinness abandonne tout espoir de médaille d’or en faisant remarquer aux juges que son adversaire l’a touchée à deux reprises en finale.

19) Première télé

Les Jo de Londres de 1948 sont les premiers à être internationalement retransmis à la télévision. Pas de chance, car cette année-là, le temps est si mauvais que certaines épreuves ont dû se faire de nuit !

20) Persévérance

Lors des JO de Berlin en 1936, le tireur hongrois Karoly Takacs se voit refuser sa participation à la compétition, car il n’est que sergent et non officier. Finalement, il parvient à faire valider sa participation, mais une grenade lui explose dans la main lors d’un entraînement militaire. Il finira par apprendre à tirer de la main gauche et remportera deux médailles d’or, en 1948 et 1952.