Pour de nombreux supporters de foot, le maillot est l’objet numéro 1 à avoir chez soi pour soutenir son équipe comme il se doit. Bien plus populaire que les crampons ou le ballon, ce vêtement est souvent en rupture de stocks dans les magasins lors des grandes compétitions internationales. Mais connaissez-vous pour autant l’histoire du maillot de football et les diverses petites anecdotes autour de ce bout de tissu ? Chez Staragora, on a décidé de vous aider à vous cultiver un peu sur le sujet. Ne nous remerciez pas !

1) Petite histoire des numéros

Saviez-vous que les numéros sur le dos des maillots n’ont pas toujours existé ? Pourtant bien pratiques pour identifier un joueur sur le terrain, les chiffres sont apparus pour la première fois en 1912, lors d’un match entre deux équipes de Sydney. L’Angleterre adopte l’idée dans les années 30, mais ce n’est qu’en 1950 que l’UEFA impose la numérotation des maillots, lors de la Coupe du Monde au Brésil.

2) Publicité interdite

De nos jours, impossible d’imaginer un maillot de foot sans sponsor. Pourtant, avant 1968, les équipes françaises avaient interdiction de porter une marque sur leur tenue ! Un partenariat est finalement créé avec Vittel et la marque doit figurer sur tous les maillots des clubs de D1 et D2. Fait amusant, cette innovation déplaît à l’ORTF qui refuse de diffuser les matchs à la télé. Comme vous le savez, cela ne durera pas…

3) Grace Kelly change le destin de l’AS Monaco

Avant 1960, l’AS Monaco arborait un maillot à rayures blanches et rouges. Mais un jour, Grace Kelly, princesse du Rocher, propose d’opter pour un design diagonal, blanc d’un côté, rouge de l’autre. L’idée est adoptée et porte chance à l’équipe, puisqu’elle remporte pour la première fois le championnat de France.

4) Pourquoi la "Squadra Azzurra" ?

Le drapeau de l’Italie est vert, blanc et rouge, alors pourquoi l’équipe italienne joue-t-elle en bleu ? A l’origine, l’Italie jouait en blanc, mais lors d’un match contre la Hongrie en 1911, l’équipe portait une tenue bleue en hommage à la famille royale issue de la Maison de Savoie, dont la couleur officielle… est le bleu ! Voilà pourquoi l’équipe italienne est désormais surnommée la "squadra azzurra".

5) L’exception française

Bleu, blanc ou rouge, le maillot de l’équipe de France n’a pas souvent varié ses couleurs. Pourtant, en 1978, la France joue… en vert et blanc ! La raison ? Elle affronte la Hongrie lors de la Coupe du Monde, et les deux équipes se présentent avec les mêmes couleurs. Un club local accepte alors de passer leur jeu de maillots à la France… rayés vert et blanc donc !

6) Le Brésil et le jaune, une affaire de superstition

Encore une histoire de couleur de maillot ! Avant 1950, le Brésil jouait en blanc, mais leur défaite en finale de Coupe du Monde face à l’Uruguay provoque une superstition : ce maillot porte malheur. En 1952, lors des Jeux panaméricains, le pays adopte cette fois son célèbre maillot jaune et remporte la compétition. Une couleur qui leur portera chance de nombreuses fois par la suite.

7) Des maillots très chics

En 2011, la France opte pour un nouveau maillot extérieur. Et il est original, puisqu’il s’agit d’une marinière ! Moulant, moderne, le maillot est de plus designé par Karl Lagerfeld, excusez du peu ! Pourtant, cette marinière ne plaira pas à tout le monde, mais nous on aimait bien !

8) Le collectionneur passionné

En 2010, le journal La Dépêche rencontre Christophe, un passionné de maillots de foot. Ce Toulousain en possède une centaine, dont des pièces très rares. Il compte dans sa collection un maillot de Maradona, payé 2000€, et aussi le fameux maillot rayé vert et blanc porté par la France en 1978 (voir plus haut) ! 

9) Pourquoi pas topless ?

On se souvient tous de la joie de Trezeguet lors de l’Euro 2000, enlevant son maillot après avoir marqué le but en or. Mais désormais, une telle démonstration de joie est interdite et enlever son maillot est passible d’un carton jaune. Pourquoi ? Parce qu’en 2002, Diego Forlan, qui vient de marquer un superbe but contre Southampton, enlève son maillot. Le problème, c’est qu’il galère tellement pour le remettre qu’il est obligé de défendre torse nu sur la prochaine action ! La FIFA décide alors de proscrire ce genre de célébration.

10) Ronaldo mauvais joueur

Une anecdote toute fraîche, celle de Ronaldo contre l’Islande ! Le 14 juin dernier, le joueur portugais, vexé de ne pas avoir gagné contre l’équipe adverse, refuse d’échanger son maillot avec celui du capitaine islandais. Face à ce comportement plus que médiocre, des internautes proposent alors sur Twitter d’échanger leurs maillots avec celui du capitaine islandais ! Une bonne réponse après un snobisme choquant.