Depuis le début de l’Euro, l’équipe allemande poursuit sans faire grand bruit son ascension vers les phases finales. Trois victoires, deux matchs nuls, et surtout aucune défaite… comme la France en fait (à la seule différence que la France compte quatre victoires et un match nul). Ce soir, les deux équipes, véritables sœurs ennemies du football, vont s’affronter en demi-finale au stade Vélodrome, à Marseille. Voici donc 5 anecdotes sur la Mannschaft, histoire de faire retomber un peu la pression.

1)      Un entraîneur crado

L’Allemagne est peut-être championne du monde en titre, mais si on avait un entraîneur aussi dégueu, on ne la ramènerait pas trop ! Parlons-nous du physique de Joachim Löw ? Pas du tout, mais plutôt de ses manières tout bonnement répugnantes sur le bord du terrain : reniflage d’aisselle, de parties intimes (oui, oui !) et même de son derrière (OUI, OUI !), curage de tarin et dégustation de crottes de nez, tout y passe chez l’entraîneur allemand. Bon appétit bien sûr ! 

2)       Le slip polémique

On reste un peu en-dessous de la ceinture, mais c’est le médecin de l’équipe allemande qu’il faut blâmer. Celui-ci a en effet fait polémique lors du quart de finale contre l’Italie à cause… de ses sous-vêtements. Alors qu’il se trouve sur le terrain pour masser l’un des joueurs, il se penche et dévoile l’élastique de son caleçon. Le problème, c’est qu’on peut y lire "CR7", la marque de vêtements de Cristiano Ronaldo ! Un choix de caleçon qui n’a pas plu à certains supporters, on s’en doute…

3)      Gagnants quoiqu’il arrive ?

L’équipe d’Allemagne comptabilise quatre victoires en Coupe du Monde et trois en Championnat d’Europe. Un palmarès impressionnant qui donné lieu à une célèbre phrase de Gary Lineker en 1990 : "Le football est un sport inventé par les Anglais qui se joue à onze contre onze, durant 90 minutes et à la fin ce sont toujours les Allemands qui gagnent." Espérons que la France saura faire mentir la maxime !

4)      L’objet de toutes les convoitises

Les équipes de foot sont évidemment très convoitées par les équipementiers sportifs, qui disposent ainsi d’une vitrine exceptionnelle. Mais l’Allemagne fait peut-être partie des plus désirables. Adidas, équipementier de la Mannschaft depuis 60 ans, a récemment signé un chèque de 200 millions d’euros pour conserver leur contrat avec les Allemands pendant encore quatre ans ! Le foot, un business qui rapporte gros !

5)      Une revanche pour la France ?

Si la France parvient à battre l’Allemagne ce soir, ce serait une véritable revanche sur les compétitions passées. Les Bleus n’ont pas battu les Allemands lors d’un tournoi international depuis la petite finale de la Coupe du Monde… 1958 ! Et surtout, cela permettrait aux plus meurtris par la demi-finale de la Coupe du Monde 1982 (égalisation de l’Allemagne 3-3, agression de Battiston, défaite aux tirs au but) de panser un peu leurs blessures…