C'est la série qui pourrait détrôner Game of Thrones. Des millions de téléspectateurs se sont déjà plongés dans l'univers étrange de Westworld, adapté d'un film de science-fiction de Michael Crichton (Mondwest, 1973). Un monde où l'humanité devient un concept très malléable, et où les robots nous apparaissent peu à peu comme plus humains que leurs créateurs… Vous avez raté le coche pour cette 1ère saison ? En attendant la diffusion de la saison 2 (qui ne devrait arriver qu'en 2018, aaargh !), on vous offre un voyage accéléré dans le parc de Westworld !

Westworld : le pitch

Dans un futur indéterminé, un parc d'attraction pour ultra-riches propose de vivre une expérience unique : plonger au cœur du farwest dans un monde hyperréaliste, peuplé de fermiers, de bandits, de filles faciles et d'Indiens. Les habitants de ce monde sont appelés les "hôtes", chargés d'offrir aux "visiteurs" absolument tout ce qu'ils désirent. Et les visiteurs peuvent s'y donner à cœur joie : les hôtes sont en effet des robots androïdes plus vrais que nature, que l'on peut à loisir violer, torturer, tuer, etc. Chaque soir, la mémoire des robots est effacée, et ils vivent un jour nouveau, convaincus d'être des humains comme les autres…

Un monde soigneusement orchestré

L'intégralité du parc est surveillée jour et nuit par différents départements : scénario, intrigues, comportement et personnalité des hôtes, sécurité des visiteurs, création de nouveaux personnages… tout est sous contrôle ! Ce qui représente tout de même un sacré travail : le parc est immense, les hôtes se comptent par centaines, et chacun est porteur de sa propre histoire, entraînant une infinité de possibilités d'interactions avec les autres hôtes et les visiteurs. Parmi les visiteurs, l'homme en noir (Ed Harris), cow-boy violent et sans scrupule, est devenu un résident permanent du parc. Actionnaire majoritaire de Westworld, il est à la recherche du "labyrinthe", sorte de niveau caché du parc où se dissimule une vérité inavouable sur cet univers. Pour le trouver, il est prêt à commettre toutes les ignominies sur les hôtes.

Le grain de sable

Cette mécanique bien huilée va cependant s'enrayer, petit à petit. Certains hôtes commencent à afficher un comportement anormal. Quelques-uns (dont Maeve et Dolores) sont harcelés par des souvenirs issus d'une autre vie ; les hôtes sont en effet régulièrement déprogrammés et reprogrammés pour s'adapter aux changements de scénario. Derrière ce mystère, le spectre d'Arnold, co-créateur du parc, décédé plusieurs années auparavant dans des circonstances inconnues. Seul le Dr Robert Ford (Anthony Hopkins), créateur et directeur du parc, semble connaître l'histoire de son vieil ami, mais c'est l'un des nombreux secrets qu'il conserve jalousement. Pendant ce temps, Maeve réussit à prendre son destin en main avec l'aide (plus ou moins volontaire) de quelques employés du parc, tandis que Dolores, de plus en plus perturbée, explore les limites de son monde, en compagnie de William, un visiteur néophyte qui prend fait et cause pour les hôtes, et en particulier pour Dolores… Teddy, le petit ami de Dolores, doit conclure une alliance de circonstance avec l'homme en noir, pour retrouver la jeune hôtesse. Mais ce pacte dangereux va le conduire, lui aussi, à découvrir quelques vérités insoutenables : il y a quelques temps, alors qu'il était soldat, il s'est livré à un terrible massacre sur des civils avant d'être tué à son tour. Quant à Bernard, il va découvrir que son amante Theresa, loin de défendre les intérêts du parc, transmet en réalité des informations ultra-secrètes sur son fonctionnement vers l'extérieur. Ce n'est que le début des découvertes pour le spécialiste : Bernard va en effet découvrir qu'il est également un robot, conçu à l'image d'Arnold par le Dr Ford.

Les révélations de la saison 1

Attention, énormes spoilers ! Dans les derniers épisodes de la 1ère saison de Westworld, les révélations se bousculent. On apprend ainsi que Maeve et sa fille (dans une autre "vie") ont été assassinées par l'homme en noir qui souhaitait débuter une nouvelle expérience extrême avec le parc. Veuf depuis peu, sa fille lui avait en effet appris que son épouse s'était en réalité suicidée, terrorisée par la face cachée de son mari. Pour découvrir cette facette dont il ignore tout, l'homme en noir a alors disparu dans le parc pour découvrir le labyrinthe.

Mais au fait, qui est l'homme en noir ? Son vrai prénom est William. Oui, comme l'ami visiteur de Dolores, car ils sont en réalité une seule et même personne ! Dolores a en effet perdu ses repères temporels. Ce qu'elle prend pour le présent est en réalité un souvenir d'un lointain passé, quand William découvrait le parc pour la 1ère fois. William était alors sur le point de se marier, et venait d'obtenir une grosse promotion au sein de l'entreprise dirigée par sa belle-famille.

Et le labyrinthe ? Il s'agit d'une création d'Arnold. Le labyrinthe n'a qu'une raison d'être : permettre aux hôtes de prendre leur destin en main et devenir ainsi les maîtres de leur monde. Ce qui devrait se réaliser prochainement, puisque le Dr Ford, embrassant enfin les buts de son défunt ami, a décidé de créer un scénario dans lequel les hôtes vont enfin pouvoir conquérir leur droit de vivre libres, en pleine conscience. Evidemment, on imagine que tout le monde ne sera pas en phase avec le Dr Ford à ce sujet…