Après Jour Polaire avec Leïla Bekhti, Canal+ s'aventure dans un monde nettement plus moite en nous plongeant dans la jungle guyanaise. Annoncée depuis 2015, la série fera son lancement ce 23 janvier à 21h, avec 2 épisodes diffusés chaque semaine. 8 épisodes de 52 minutes sont à prévoir, visiblement déconseillés aux âmes sensibles.

Un jeune géologue gagné par la fièvre de l'or

Guyane raconte l'histoire de Vincent (Mathieu Spinosi), jeune étudiant en école d'ingénieur passionné de géologie qui effectue un stage dans une entreprise d'exploitation aurifère, en Guyane. Il fait alors la rencontre d'Antoine Serra, "parrain de l'or" local, avec qui il va conclure un accord périlleux : les 2 hommes vont s'enfoncer dans la jungle en compagnie des hommes de main de Serra, à la recherche d'un hypothétique filon d'or. C'est le début pour Vincent d'une véritable épopée en eaux troubles, qui va mettre à rude épreuve ses talents d'aventuriers…

Guyane, ou la jungle revisitée

"La Guyane n’est pas seulement le département français le plus éloigné de la métropole, explique Olivier Rabourdin, alias Antoine Serra dans Guyane, à nos confrères du Figaro. Elle est aussi l’une des régions les plus boisées, les plus attirantes et les plus inquiétantes de la planète. Aussi, quand on m’a contacté pour aller y tourner une série d’aventures, j’ai foncé. C’est une expérience extrême que je ne vivrai sans doute pas deux fois…" Extrême, l'expérience l'était sans aucun doute. Tournée en 2015 en décors réels, cette série explore les aspects les plus sombres de l'âme humaine dans un environnement aussi inhospitalier qu'enchanteur. Entre les dangers qui attendent nos aventuriers dans cette jungle profonde, et la violence d'un milieu guidé par la seule soif de l'or, le jeune Vincent va vivre l'aventure la plus périlleuse de sa vie. En ressortira-t-il indemne ?

Mafia, prostitution… la face sombre des chercheurs d'or

Ultra-réaliste et habitée par une grande noirceur, Guyane fait la part belle aux personnages glauques et violents, dans un monde où le crime est presque un instinct de survie. Un univers que nous découvrons à travers les yeux de Vincent, habité par une belle galerie de personnages principaux et secondaires, dont bon nombre de rôles féminins passionnants ! Entre autres, Anne Suarez dans celui d'un médecin, ex-humanitaire déchirée entre son amour pour Antoine Serra et son engagement auprès de la communauté guyanaise, ou Flora Bonfanti, qui campe une prostituée brésilienne troublante et mystérieuse…